La Fédération Française de Football a communiqué la composition des groupes des championnats nationaux de D2 Féminine pour la saison 2018-2019, validée par le Bureau exécutif de la Ligue du Foorball Amateur du 12 Juillet. 

L'ASPTT a donc été placé dans la poule la plus relevée avec des écuries sous tutelle professionnelle comme l'Olympique de Marseille, l'AS Saint-Etienne, le Grenoble Foot 38, l'AS Nancy Lorraine et le TFC. Il y aura également trois derbys avec le Toulouse FC, le Montauban FCTG et l'AS Portet Carrefour. 

Ce sera également l'occasion de croiser de nombreuses joueuses passées par l'ASPTT : Schlepp et Khoury (Grenoble), Condon (Saint-Etienne), Closset (Vendenheim), Gace (Ambilly), Braunwart et Constant (Montauban) ou encore Manuel, Arcambal et Chanudet (TFC).

asptt albi championnat d2f groupe b

La saison 2017/2018 de l'école de football de l'ASPTT Albi Football s'est clôturée au mois de juin.

La fédération française de football suite à notre projet de labelisation de notre structure Foot Jeunes (des u7 au u19) nous a attribué pour 3 saisons le label jeunes FFF espoir.

Cette récompense reconnait le travail de formation du club et les différents projets mis en place (projet éducatif, projet associatif, projet sportif, projet encadrement et formation).

Maintenant place à la saison 2018/2019 sous une nouvelle appellation l'école de football de l'asptt football de l'albigeois. La reprise pour les enfants âgés de 5 ans à 13 ans, filles et garçons est prévue :
- le jeudi 30 août à Caussels pour les enfants des catégorie U11 et U13 
- le mercredi 5 septembre pour les catégorie U7 (20012/2013) et U9 (2011/2012)
 Toutes les informations par catégories (éducteurs,planning...) vous sont présentées dans les documents joints.
 Bonnes vacances

Florian BERALS

Responsable école de football

ASPTT FOOTBAL DE L'ALBIGEOIS

Les supporters et les membres du club présents au Domaine de Grammont se souviendront longtemps de cette 22ème et dernière journée de la saison 2017-2018 de D1 Féminine. Ayant son destin en main au coup d'envoi les espoirs de maintien se réduissaient en fur et à mesure. La crainte, l'espoir, le soulagement et finalement l'abattement. Des joueuses Albigeoises inconsolables, prostrées pendant de très longues minutes sur cette pelouse du Terrain Mama Ouattara. Voila comment s'est soldée la saison de l'ASPTT Albi et son épopée en D1 Féminine. 

D'un point de vue comptable, la saison de l'ASPTT est plus que correcte. L'équipe de Patrice Garrigues et de Théodore Genoux a terminé à la 11ème avec 20 points, soit un point de plus que la saison 2017-2018 et une honorable 9ème place. A cette époque 16 points suffisaient pour se maintenir ... 

asptt albi

> L'effectif

Cette saison, l'effectif était conséquent. En début de saison, chaque poste était doublé et les entraîneurs n'avaient que l'embarras du choix. Plus de 30 joueuses dans l'effectif dont 23 sont entrées en jeu, un record pour l'ASPTT. Malheureusement, la quantité n'aura pas suffit et des éléments n'auront pas su se mettre en avant et leur potentiel n'aura pas été exploité. On pourra regretter les nombreux départs en cours de saison Massibot, Blanché, Closset, Policarpo et se poser des questions sur des éléments comme Sahraoui, Bayo, les jeunes du PSG sur lesquelles les entraîneurs misés en début de saison ou Martinez et Saulnier que l'on avait vu si performante les saisons passées mais trop peu présente cette saison. 

> Des résultats en dents de scie

Albi a terriblement mal démarré sa saison. Une défaite 7-0 contre Montpellier lors du premier match puis une défaite 3-1 à Bordeaux et enfin un nouveau revers dans les arrêts de jeu face à Soyaux ... Néanmoins, les Albigeoises ont su rebondir et lancer finalement leur saison lors de la 4ème journée en allant chercher un point à Lille. Les victoires face à Fleury dans le temps additionnel puis le retournement de situation à Marseille font naître de belles ambitions au sein de l'encadrement Albigeois au sein d'un championnat très resséré. Un point glané à Rodez puis une victoire aboutie face à Guingamp font qu'Albi se retrouve 7ème après la 10ème journée à deux points de la 5ème place. 
Malheuresement, le début de la phase retour a le même visage que celui de la phase aller. Les Albigeoises manquent le coche à Soyaux, ne prennent qu'un point face à Lille et sont battues au bout du temps additionnel contre Bordeaux. La victoire à Fleury lors de la 16ème journée leur donne quatre points d'avance sur la zone de relégation.

asptt albi 3

> Marseille, le regret

Après cette victoire arrachée à Fleury, Albi reçoit Marseille le week-end suivant. Une victoire face à cette adversaire condamnerait la lanterne rouge et permettrait au club Albigeois d'être confortablement installé dans le milieu de tableau. Hélas, les Albigeoises passent complètement à travers cette rencontre et sont incapables de poser des problèmes à cette formation phocéenne. On pourra longtemps de poser des questions sur cette contre-performance ... 

morgane belkhiter aspttalbi

> Une fin de saison dantesque

Malgré tout, la réception de Rodez lors de la 18ème journée s'annonce comme le match du maintien dans ce derby fratricide. Côté Albigeois, tout est mis en place pour que l'événement soit beau. Dans ce match, Albi prend l'avantage mais se fera rejoindre sur un pénalty litigieux à l'heure de jeu. Les équipes se séparent sur un résultat nul et tout reste à faire. Lors de la 19ème journée, Albi se déplace à Guingamp dans des conditions difficiles mais réalise un match sérieux et appliqué et reviennent avec la victoire. Nombreux pensent alors que le maintien est acquis. Albi compte 20 points, 4 points d'avance sur Rodez, 2 points d'avance sur Fleury et 1 point d'avance sur Guingamp. Tour à tour, les résultats seront défavorable à Albi. Rodez bat Fleury puis Marseille, Fleury est battu par Rodez mais bat Guingamp et enfin Guingamp qui venait d'être battu par Lille, Albi et Fleury s'en sort face à l'OM. Cruel. Albi pourra également regretter cette défaite dans les derniers instants face au Paris FC et cet énième pénalty sifflé contre les Albigeoises ... Malgré tout, à Montpellier, les joueuses du président Espié ont encore leur destin en main mais à l'image de la saison, aucun événement ne sera en leur faveur. Lille prend très tôt l'avantage, Albi encaisse un but avant la pause, Guingamp ouvre la marque dès la reprise et même si les Albigeoises mettent tout leur coeur dans la bataille, la vaillance ne suffira pas sur ce dernier match. 

myriam benlazar aspttalbi

> L'heure du bilan

Dénouement tragique pour des Albigeoises qui y ont cru jusqu'au dernier moment. Néanmoins, pour elles, de nouvelles opportunités sont au goû du jour et pourrait-on leur en vouloir de quitter le navire ? Le plus regrettable dans un scénario, c'est sûrement pour ses dirigeants, pour ses bénévoles, pour ses supporters, pour l'ensemble d'un club, plus petit budget de D1 Féminine qui s'est battu avec ses armes pendant 4 belles et longues saisons contre des écuries telles que l'OL, le PSG ou le Montpellier HSC. Les départs s'additionnent avec en premier lieu celui de l'entraîneur Théodore Genoux. Théodore Genoux que nous remercions pour son investissement, son activité et l'abnégation dont il a fait preuve durant cette saison mais qui n'auront pas suffit pour garder le club en D1. 

> L'avenir

Albi prépare dorénavant la saison 2018-2019. Ce sera le duo Garrigues-Galien qui succedera au duo Garrigues-Genoux. Du côté de l'effectif, les départs d'Angélique Schlepp (Grenoble), de Pilar Khoury (Grenoble), de Joanna Viollaz (Metz) et de Laura Condon (Saint-Etienne) sont actés mais d'autres sont à prévoir. Les entraîneurs ruthénois de l'ASPTT Albi s'activent en coulisse pour reconstruire un effectif compétitif. A noter qu'ils pourront compter sur la quasi-intégralité de son arrière-garde puisque la vice-captaine Rouzies, la capitaine Mitchaï et l'Albigeoise de naissance, Manon Cazes rempilent. Une excellente nouvelle puisque la défense était le point fort de d'Albi la saison passée. 

Crédit Photo : Vincent Cere

Les re-signatures s’enchaînent du côté Albigeois. Après celle des taulières de la défense Aïvi Mitchaï et Manon Rouziès, c’est au tour d’Alexandra Renault-Frih de continuer l’aventure Albigeoise.

Alexandra Renault-Frih, l’amour de maillot

Arrivée en 2014 en provenance d’Yzeure, Alexandra comptabilise 43 matchs de D1 Féminine. Polyvalente sur les postes défensifs, elle compte bien se faire sa place sur en tant que milieu gauche cette saison mais avant tout, elle espère retrouver les terrains : « Mon objectif, c’est de retrouver du temps de jeu. Ça a été compliqué ces dernières années à cause des blessures donc j’espère enchaîner les matchs. Sur le plan collectif, j’espère qu’on jouera les premiers rôles en D2 et être dans le haut du tableau pour remonter rapidement en D1 », elle qui reste sur deux saisons blanche à cause de son genou et sa rupture des ligaments croisés en 2016.

alexandra renault frih aspttalbi

En effet, le staff Albigeois pourra compter sur la combativité et les qualités physiques de cette joueuse de 28 ans. On se souvient encore de sa fin de saison 2014-2015 où elle avait eu un rôle important dans l’axe central de la défense albigeoise alors qu’elle était victime d’une fracture de la main. Pour elle, un départ de l’ASPTT était inconcevable : « Quand je suis arrivée, le club était en D1 donc je ne peux pas partir et laisser le club en D2. Je ne veux pas laisser le club dans cette situation. Cette saison, ce sera un nouveau challenge. Ça faisait 4 ans qu’on jouait le maintien, cette saison on va jouer la montée, ce sera plus attractif. » De plus, elle espère s’appuyer sur les joueuses restantes qui composeront la base de l’effectif et met l’accent sur le principal atout d’Albi : « Notre force, c’est le groupe de filles qui restent, des filles d’expérience et de qualité. On a toute le même objectif : la remontée. On a une chose qui nous lie, c’est la raison qui pousse à rester ici : l’amour du club et de ce maillot. » Le message est clair.

Excellente nouvelle pour les supporters Albigeois. La capitaine Aïvi Mitchaï et la vice-capitaine, Manon Rouziès continuent l'aventure du côté de l'ASPTT. 
Deux éléments primordiaux et expérimentés de la défense albigeoise qui seront les fers de lance du nouveau projet. 

Aïvi Mitchaï, capitaine des Jaunes et Rouges lors de la saison 2017-2018 est arrivée à Albi lors de la saison 2015-2016. Cette saison elle a été titularisé à 19 reprises, une saison pleine où elle a fait preuve de polyvalence sur l'ensemble des postes de la défense ou même au milieu de terrain en tant que sentinelle ou relayeuse.

Manon Rouziès, vice-capitaine lors de la saison 2017-2018 resigne également. Albigeoise depuis 5 ans, elle compte 83 matchs pour l'ASPTT. Replacée au poste de défenseur central par Adolphe Ogouyon en 2015, elle a mené de main de maitre l'arrière-garde Tarnaise. 

Toutes les Actualités