201809030985 full

 

Football - Amateurs - Football féminin. 2e division. Grosse désillusion pour les Albigeoises, battues d'entrée à domicile

 

Pour le compte de la première journée de championnat de D2 féminine, l'ASPTT Albi recevait les Auvergnates d'Yzeure. Une entame de match meilleure de la part des visiteuses qui, dès la 3e minute de jeu, ont obtenu un coup franc converti en but. Le laxisme de la défense rouge et jaune sur le marquage défensif a permis à Pognat de reprendre au deuxième poteau de la tête un ballon déposé par sa partenaire Berger. Le premier quart d'heure était Auvergnat, le manque d'application technique albigeois entraînait des pertes de balle rapides.

Les trente minutes suivantes, l'ASPTT a repris la maîtrise du ballon mais se heurtait à un bloc yzeurien bien en place et n'arrivait pas à trouver la faille. Malgré leur manque d'agressivité dans les duels, les Tarnaises se sont procuré deux grosses occasions par Mouton et Roy Petitclerc qui manquaient de peu le cadre.

Manque d'agressivité

À l'entame de la deuxième mi-temps les filles de l'ASPTT ont montré un tout autre visage avec plus d'agressivité dans les duels.

 

Le tournant du match fut à la 62e minute de jeu et un coup franc excentré pour Albi à 30 mètres du but adverse joué à deux par Roy Petitclerc et Morales. L'arbitre ayant estimé que le ballon n'a pas bougé l'a rendu à Yzeure. Gueheo lancée dans la profondeur en contre-attaque a obtenu un penalty transformé par Pognat à la 65e.

Au moment de l'engagement, l'arbitre ayant entendu des propos mal placés de la part de Morales a décidé de l'exclure. Des faits de jeu qui anéantirent les espoirs albigeois. À la 82e, une incompréhension dans la défense tarnaise mena à un cafouillage dans la surface. La jeune Monnot dans un angle fermé trouva le chemin des filets.

Trois buts à zéro score final. Un réalisme de la part des yzeuriennes qui ont su saisir leurs rares occasions de la rencontre et qui ont fait preuve d'une solidité défensive contrairement à l'ASPTT qui a manqué de justesse technique, d'agressivité et de solidité.


asptt albi 0 — yzeure 3

M.T : 0-1

Buts : Pognat (3e, 65e sp), Monnot (82e)

ASPTT Amanda Tampieri, Arnélia Koutopot, Aïvi Mitchaï, Manon Cazes, Manon Rouzies, Jinane Hanni, Assia Sidhoum, Valentine Kirbach, Marine Mouton, Arielle Roy Petitclerc ©, Gabriela Morales

Remplaçantes : Morin Louane, Barneoud Cindy, Delonca Marjorie, Renault Alexandra. Entraîneurs : Patrice Garrigues, Clément Gallien

FFYAA : Alizée Nadal, Emilie Artèse, Candice Goujon, Candice Pognat, Ophélie Meilleroux, Elise Kissane, Charlotte Landrieux, Cynthia Gueheo, Patricia Mbazogho, Elise Courel, Julie Berger. Remplaçantes : Mégane Lafon, Axelle Monnot, Léa Cassagne, Fannie Da Cunha. entraîneurs : Dominique Morabito, Aurélien Thomas

Remplacements : 55e sortie de Marine Mouton entrée de Louane Morin

75e : sortie de Jinane Hanni entrée de Marjorie Delonca

80e : sortie de Aïvi Mitchaï entrée de Cindy Barneoud

Cartons jaunes : Manon Rouzies (5e) pour Albi, Emilie Artèse (80e) à Yzeure

Carton rouge Gabriela Morales (66e) à Albi

Olesia Arsenyeva

Reprise de l'école de foot ASPTT Football de l'Albigeois:

reprisejeunes bis

La rentrée scolaire se rapproche et le foot au sein de l'ASPTT Football de l'Albigeois(nouvelle appellation du club de l'ASPTT Albi Football) reprend pour ses jeunes licencié(e)s à partir de cette semaine:

- les catégories U15 et U17 garçons reprennent le lundi 27 août au complexe de Cantepau sous le responsabilités de Cyril Guibbal (responsable U15) et de Marc Dussart (Responsable U17)

- les catégories de l'école de foot reprennent pour les catégorie U11/U13 filles et garçons le jeudi 30/08 à 17h au stade de  Caussels suivi d' un  mini stage de rentrée jusqu' au samedi 01/09.

-les catégories U7/U9 reprise le mercredi 5 septembre à 13h45 stade de Caussels et la catégorie U15 féminines à 16h.

L'école de foot est placée sous la responsabilité d'Alain Cros,de Florian Bérals (école de foot masculine)et d'Aïvi Mitchai pour l'école de foot féminines.

La structure foot jeunes/'École de foot de l'ASPTT a reçu en juin le label jeunes FFF qui reconnaît le travail de formation ,d'encadrement du club.

Cette distinction est délivrée pour 3 saisons.

L'ASPTT football de l'albigeois fait donc partie des 3 Seuls clubs tarnais ayant reçu cette reconnaissance de la fédération.

Une remise de ce label se déroulera en début de saison.

Pour tout renseignement concernant l'école de foot contacter Alain Cros au 06 73 35 56 66.


Site web : http://www.asptt-albi-football.fr/
Adresse mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Facebook ASPTTAlbiFeminines - Twitter ASPTTAlbi

Une nouvelle saison va débuter dans quinze jours pour l'ASPTT Football de l'Albigeois. Outre une nouvelle ère qui s'ouvre en D2 féminine pour le club fanion tarnais, c'est aussi un nouveau visage que va arborer le club du président Espié, avec pas moins de 12 recrues estivales. Mais malgré ce renouvellement d'effectif XXL, les Albigeoises ne repartiront pas de zéro. Car malgré les appels du grand large, auquel ont succombé nombre de joueuses : 6 irréductibles Albigeoises ont préféré rester par amour du maillot, mais aussi par adhésion au projet de club, voire par reconnaissance. 

Alexandra Renault-Frih, la revancharde

Arrivée en 2014 d'Yzeure, qu'elle croisera cette saison, le parcours de la jeune Parisienne ne fut pas un long fleuve tranquille. Minée par les blessures à répétitions, dont une rupture des ligaments croisés, Alexandra qui affectionne ferrailler sur son flanc gauche, revient avec un état d'esprit conquérant. Enfin débarrassé de la scoumoune qui la poursuivait depuis plus de 3 saisons, elle compte bien à 28 ans rattraper le temps perdu. Malgré un faible temps de jeu la saison passée, du fait de complications suite à ses blessures, la latérale Albigeoise, ne fut pas des moins affectées de la rocambolesque descente en D2F de l'ASPTT. Dès les semaines qui ont suivi ce mini cataclysme, elle n'a pas hésité à clamer qu'elle resterait : « Quand je suis arrivée au club, on était en D1, et quand je repartirai, je veux que le club soit en D1 ». Pour « Alex » comme tout le monde la surnomme au club, la saison 2018-2019, en plus de la voir catapulter en « Maman » du vestiaire, doit être celle de la résurrection !

alexandra renault frih aspttalbi

Arielle Roy-Petitclerc, la battante

La jeune québécoise est arrivée la saison passée, début septembre, sur la pointe de pieds : à l'essai,. Mais très rapidement, l'hyperactive milieu de terrain canadienne a su tant par son professionnalisme , que son état d'esprit irréprochable , faire l'unanimité. À peine 1 mois après son arrivée, elle faisait déjà parti des titulaires indiscutables du onze de départ du duo Garrigues/Genoux. Apprécié du groupe tant par sa gentillesse chevillé au corps que par son leadership technique, « Ari » se voit dès sa seconde saison, endosser le rôle de timonière d'un groupe largement renouvelé. Malgré les sollicitations de nombres de clubs, l'ancienne porte drapeau de l'équipe universitaire du canada, a préféré la quiétude de la cité épiscopale pour continuer à grandir, que les sirènes des clubs pros. Enfin délestée des taches défensives et totalement acclimatée au jeu européen, Arielle pourrait très vite devenir, la pépite et la métronome de l'entre-jeu albigeois.

21994343 354595864991111 823838218060740005 o

Aivi Mitchai, l'exemplaire

L'ancienne capitaine courage des rouge et jaune, entame sa 4ieme saison au club, gage d'une fidélité à toute épreuve. Mise à rude épreuve lors de l'harassante saison 2017-2018, et son épilogue tragique, Aïvi a mît de longues semaines à maturer cette descente qui fut pour elle : un véritable coup de poignard. Malgré cela, elle fut la première à re-signer au club, montrant la voie à ses coéquipières, dans le long chemin de la reconstruction de l'ASPTT Football de l'Albigeois. Cette saison, Aïvi comme à l'accoutumé sera l'un des baromètres d'un groupe jeune, mais pétri de qualité, et se devra encore d'être la voix de la sagesse. Investi au sein du club, dans la formation des plus jeunes, le couteau suisse de l'ASPTT, aime à transmettre son expérience acquis tout au long de sa carrière. Pouvant évoluer à tous les postes défensifs, la Franco-Béninoise de 27 ans, souhaiterait cette saison se fixer à un poste. Mais forte de sa bravoure et d'un don de soi érigé en leitmotiv, Aïvi n'hésitera pas une seconde, s'il faut, de nouveau, se dévouer pour le collectif. 

24799591 381679552282742 4645225145314367856 o

 Jinane Hanni, l'élégante 

Quand l'originaire de Clichy touche le ballon, elle est de ses joueuses qui aimante le cuir. À l'aise techniquement et ayant une science du placement hors du commun, la jeune internationale algérienne de 24 ans n'a pu exprimer l'immensité de son potentiel la saison passée, faute à des blessures multiples. La sentinelle de l'entre-jeu albigeois, en esthète du foot qu'elle est, aime le jeu avant tout, et compte sur les nouveaux préceptes prôné par le duo Garrigue/Galien : pour enfin s'épanouir. Avec son inséparable acolyte, Manon Cazes, elle fait parti des 6 braves qui ont rempilé pour l'amour du maillot, et un projet de jeu moins restrictif. De prime à bord introvertie, Jinane est en vérité une des bouts en train du vestiaire, ne rechignant jamais à faire de petites espiègleries bonne enfant. Au vu d'une préparation réussie, l'alto-séquanaise arrive pour ce nouveau challenge, dans une forme optimum, et compte bien démontrer au microcosme du foot féminin, que dorénavant, il faudra compter avec elle !

21950044 354595568324474 4356836698596358213 o

Manon Cazes, l'enfant du pays

Issu de la formation albigeoise, depuis le départ de Kim Cazeau, Manon Cazes est devenue l'égérie du club, en ultime pur produit du cru qu'elle demeure. Même si durant 5 années, elle a fait une infidélité en portant le maillot violet du "Tef", Manon rime avec ASPTT, tant elle en représente à merveille son ADN. Altruiste, ne se prenant pas au sérieux et surtout mettant invariablement une notion de plaisir dans tout ce qu'elle fait, la défenseur rouge et jaune de 22 ans est la chouchoute du public de Rigaud. Mais sur le terrain, elle sait aussi se transfigurer en combattante de l'ombre, pour former avec Manon Rouzies, une des charnières les plus redoutées de D1. À l'orée d'une saison, ou l'inconnu de la D2 laisse transparaître de nouvelles perspectives et un défi emballant, la jeune albigeoise persiste et signe avec l'ambition inavouée de ramener son club, tutoyer les cimes envolées. Les attaquantes adverses sont prévenues : le bulldozer Cazes est toujours bel et bien là !

21950780 354595558324475 612298822944312417 o

Manon Rouzies, la guerrière

Elle est une des figures du vestiaire et de ces personnages qui donnent une âme au groupe. « Rouzy » comme l'appelle affectueusement ses coéquipières, est une dure au mal qui contrairement à sa formation d'Ostéopathe ne fait pas que des caresses sur le pré. Manon est de ces joueuses dont le supplément d'âme se propage à toutes ses partenaires quand le navire tangue, rameutant la troupe le poing rageur dirigé vers l'objectif. Vice-Capitaine d'Aïvi Mitchai, lors de cette ultime saison en D1, s'apparentant plus à une galère qu'a une croisière, cette Toulousaine pur sucre, n'est pas de celles qui courbe l'échine devant l'adversité. C'est pour cela, que sans ambage, il fut une des premières à continuer l'aventure jaune et rouge, voyant la montagne D2 à gravir, comme une source de motivation supplémentaire. Dans un groupe renouvelé à 80 %, son caractère en acier trempé et ses qualités footballistiques indéniables ne seront pas de trop, pour affronter les aventures qui attendent l'ASPTT .  

28162140 413441112439919 1702978077719657049 o

Autour de ses 6 taulières, ayant connu avec plus ou moins de joies ou de peines, les méandres de la D1 féminine. Les nouvelles recrues vont pouvoir que plus rapidement assimiler les valeurs du club, tout en amenant leurs plus valus techniques et mentales. Le nouveau staff (Garrigue/Galien/Fau/Witas/Brunot), fort d'un projet prônant le plaisir, le respect et la responsabilisation, va pouvoir compter sur une meute de louves, amenées par 6 lionnes.

Loïc COLOMBIE

Les filles de l'ASPTT se préparent à la D2. Pour ce faire, l'ASPTT a fait sa révolution à l'intersaison. Outre l'encadrement et les joueuses (voir ci-dessous), c'est également au niveau statutaire que des changements ont été opérés. Terminé l'ASPTT Albi Football, place à l'ASPTT Football de l'Albigeois.

 

À la tête de ce nouveau groupe, les valeureuses Manon Rouzies, Aïvi Mitchai, Manon Cazes, Arielle Roy-Petitclerc, Jinane Hanni et Alexandra Renault-Frih, les seules à avoir fait preuve de fidélité au club Rouge et Jaune. Après une reprise le 28 juillet, c'est un groupe d'une vingtaine d'éléments qui s'est retrouvé en stage de à la Base Départementale de Sérénac. Du 9 au 12 juillet, elles ont pu apprendre à se connaître et à s'apprécier.

Au programme ? VVT, avec la côte de Crespinet et son passage à 13 %, Course d'Orientation, Tir à l'arc, Entraînements et Kayak. Bien entendu, un moment a également été réservé pour les toutes nouvelles bizuths ...
L'ensemble du club tient particulièrement à remercier les mairies de Saint-Grégoire et de Valence d'Albigeois pour la mise à disposition de leur complexe sportif, le Département du Tarn et les employés de la Base Départementale de Sérénac ainsi que la base de Canoë-Kayak de Lo Capial.

elinsky portillo sidhoum koutoupot morales

Rodez-Albi, un premier test

Mardi dernier, les joueuses de l'ASPTT FA se déplaçaient à Naucelle pour affronter le rival ruthénois. Avec deux semaines de préparation en moins et une reprise de la compétition décalée (Albi reprend le 2 septembre alors que Rodez commence le 25 août), on pouvait s'attendre à une rencontre délicate.

Habitué la saison passée à attendre et contrer, c'est avec de nouvelles ambitions qu'Albi entama son premier match de préparation. Maîtrise du ballon, occupation du terrain adverse, de quoi rendre heureux les amoureux du beau jeu. Malheureusement, face à une équipe qui jouait alors son 3e match de préparation, Albi s'est fait punir par Lemaître (13e), Banuta (27e) et Guellati (38e). Sévère. Fort heureusement, les entrées à la pause de Mitchaï et d'Arsenieva sont venues sécuriser l'arrière-garde Albigeoise. Dans le second acte, on pourra regretter le manque de justesse de Portillo et le double arrêt salvateur de Philippe sur les tentatives de Koutoupot et Cinotti qui aurait permis à Albi de revenir dans ce match. Le score final de 3-0 est lourd et ne reflète pas la physionomie mais montre les progrès que devront réaliser cette équipe.

arielle roy petitclerc aspttalbi

Rattrapage ce soir contre Montauban

De nombreux enseignements sont à tirer de cette rencontre, le désir de créer du jeu, la qualité technique, bien supérieure à celle de l'an passé mais également le manque de repère tactique et d'automatismes de cette nouvelle équipe. Encore deux semaines avant le début du championnat le dimanche 2 septembre à 15 heures au stade Rigaud et la réception d'Yzeure. Néanmoins, avant la reprise du championnat, les Albigeoises reçoivent, ce soir, Montauban, pensionnaire de D2 également. Coup d'envoi à 19 heures 30 au stade Rigaud. Une excellente occasion pour les Albigeois de découvrir le nouvel effectif et pour les joueuses de continuer à travailler face à un adversaire à sa portée mais qui reste sur une défaite plus qu'honorable face au club des Girondins de Bordeaux (D1), 2-0. 


De nombreux changements

C'est à un été tumultueux qu'a dû faire face le président Espié. Changement statutaire avec la nouvelle association : ASPTT Football de l'Albigeois, changement de division avec le passage en D2, changement au sein de l'encadrement et un effectif métamorphosé.

Un staff ajusté

Concernant l'encadrement, l'entraîneur Théodore Genoux n'a pas été renouvelé et n'aura fait qu'un an à Albi. Le responsable des gardiennes Didier Boussagol et l'entraîneur de la DH, Xavier Feucht ne seront, également, plus Albigeois.

Patrice Garrigues, qui était en duo avec Genoux, a lui été conforté. Clément Galien, kiné et préparateur physique l'an passé aura plus de responsabilités technico-tactique puisqu'il formera un nouveau duo avec Garrigues. Samuel Fau, en charge de la vidéo aura le rôle d'adjoint avec la D2 et sera l'entraîneur principal de la R1 (anciennement DH). Enfin, c'est Hervé Witas qui prendra, seul, la responsabilité des Gardiennes.

Un effectif renouvelé

Avec le dénouement de la saison passée, l'on pouvait s'attendre à des départs du côté de l'ASPTT mais pas à ce point. Si l'on comptabilise les départs en cours de saison, c'est un total de 21. Colossal. Au final, 3 évolueront dans un clubs de D1, 13 en D2 dont 9 qui recroiseront la route d'Albi, 2 à l'étranger et 4 sont sans club ou à un niveau inférieur. Dans le football moderne il est fort rare de voir une joueuse rester pour l'amour du maillot. L'attachement à un territoire, un club, la reconnaissance auprès de partenaires, de bénévoles toujours présents pour soutenir les clubs sont insignifiantes face à l'appât du gain, de la reconnaissance ou la visibilité apportée par Canal+. Albi en est le symbole.

Du côté des arrivées, 2 gardiennes : Olesya Arsenieva (20 ans, Angers, D2) et Amanda Tampieri (21 ans, Ravenna, Italie).
2 défenseurs : Alexia Burtin (20 ans, Montpellier) et Arnélia Koutoupot (26 ans, Rouen, D2) ;
4 milieux : Assia Sidhoum (21 ans, CS Monteuil, Canada), Abby Elinsky (22 ans, Orlando Pride, USA), Cindy Barneoud (20 ans, Muret, DH), Valentine Kirbach (26 ans, VSM, DH)
3 attaquantes : Carla Portillo (22 ans, Mississauga, USA), Gabi Morales (22 ans, Rayo Vallecano, Espagne) et Norma Cinotti (21 ans, Empoli, Italie). Une équipe cosmopolite et un véritable défi pour les entraîneurs pour lesquels la réussite passera essentiellement par la responsabilité, le plaisir et l'humilité. Pour les objectifs, ils seront d'être classé le plus haut possible avec, pourquoi pas, une belle surprise en fin de saison.

L'ASPTT Football de l'Albigeois vient de trouver son attaquante. En difficulté dans le domaine offensif depuis quelques saisons. Après avoir débuté sous les couleurs du Rayo Vallecano, elle a rejoint les Etats-Unis. De l'autre côté de l'Atlantique, elle évoluait avec l'Université Saint-Francis où elle remporta le titre de conférence Nord-Est et le titre de MVP.

Lors de la préparation de cette saison 2018 - 2019, les signatures et re-signatures des joueuses de l'ASPTT Albi seront accompagnées d'une conférence de presse. 
Pour ce cinquième volet, on retrouve Gabi Morales, arrivant du Rayo Vallecano, elle occupera le front de l'attaque Albigeoise.

Date de naissance : 8 Avril 1996

Âge :  22 ans

Lieu de naissance : Madrid, Espagne

Taille : 1.66 m

Poids : 63 kg

Poste : Attaquante

Numéro : 9

Ancien club : Rayo Vallecano

Nationalité : Espagnole

Twitter : Gabi Morales

Facebook : Gabi Morales

Instagram : Gabi Morales

Toutes les Actualités