Score : Lille 1 – 1 Albi
Score à la mi-temps : 1 – 1 
But : Sarr 25ème ; Cazeau 33ème  
Spectateurs : 300 spectateurs
Arbitres : Celine Bagrowski assistée de Denis Pichonnier et Karine Lasalle

Lille : Launay – Lernon, Coutereels ©, Levacher (Sailly 68ème) – Bouchenna, Pasquereau, Saidi (Demeyere 85ème), Paprzycki, Dafeur – Coryn, Sarr
Non utilisées : Chapeh Yimga, Mansuy, Azem
Avertissements : Pasquereau 61ème

Albi : Lambert – Schlepp, Cazes, Rouzies ©, Belkhiter – Roy-Petitclerc, Bayo, Benlazar (Pantelic 46ème), Khoury – Cazeau, Mijatovic (Sahraoui, 78ème)
Non utilisées : Mitchai, Closset, Massibot
Avertissements : Belkhiter 17ème, Bayo 64ème, Pantelic 70ème

Les Albigeoises ne sont pas revenues à vide de leur déplacement à Lille. Menées au score, elles terminent le match à 1-1 grâce à un but de Cazeau. Il aura fallu attendre la 4ème journée pour voir Albi prendre leur premier point. Grâce à ce point, elles sortent provisoirement de la zone de relégation en attendant les dernières rencontres de la journée.

Pourtant ça débutait mal pour les Albigeoises. Acculées sur le but de Lambert, elles ont mis plus de 20 minutes à rentrer dans le match. Dominé dans l’impact physique, pris tactiquement par le 3-5-2 mis en place par le LOSC, la défense albigeoise faisait ce qu’elle pouvait pour repousser les assauts. Il aura fallu une dose de chance, une gardienne attentive et la maladresse lilloise pour qu’Albi n’encaisse pas de but dans les premières 20 minutes. Inexistante dans le jeu, Sarr vient logiquement punir Albi en envoyant le cuir directement dans la lucarne de Lambert suite à une intervention maladroite de Schlepp. Ce but aura au moins eu le mérite de réveiller les Tarnaises. Sur le coup d’envoi, Khoury combine avec Mijatovic qui se présente devant Launay, mais la gardienne lilloise parvient à détourner le ballon. C’est également le moment choisi pour les entraîneurs Genoux et Garrigues de modifier leur dispositif tactique pour densifier leur milieu de terrain. C’est alors un autre match qui débuta. A la 33ème minute, Cazeau égalise. Idéalement lancée par Bayo, elle fixe la Launay pour glisser un ballon qui alla mourir dans la cage. La rencontre s’équilibra mais les meilleures opportunités restèrent du côté Lillois. Heureusement pour Albi, Lambert multiplia les arrêts et les parades (31ème, 42ème, 44ème). Le deuxième acte fut relativement équilibré avec des occasions des deux côtés. Lambert, précieuse dans le jeu aérien permis aux Tarnaises de respirer alors que Pantelic, entrée à la place de Benlazar était toute proche de donner l’avantage à son équipe (56ème). Cette mi-temps aura été marquée par la blessure à la tête de Lambert, sur une sortie dans les pieds de Sarr. Encore sous surveillance à l’hôpital de Lille, nous espérons des nouvelles réjouissantes. Au bout de 7 minutes de temps additionnel, l’arbitre libéra des Albigeoises méritantes et récompensées de leur premier point dans ce championnat. Les regards se tournent alors vers le déplacement au PSG la semaine prochaine.

Gabrielle Lambert : « On a connu un début de première mi-temps compliqué, on a eu beaucoup de difficultés à ressortir. Aujourd’hui, on a plus jouer en équipe, on a rien lâché. On a été sous pression dès le début du match mais on a été opportuniste contrairement à nos dernières prestations. Les filles se sont arrachées. C’est encouragent pour la suite ».

La Dépêche du Midi - RB

Score : Albi 0 – 1 Soyaux 
Score à la mi-temps : 0 – 0 
But : Tandia 94ème  
Spectateurs : 700
Arbitres : Solenne Bartnik assistée de Pierre Canil et Arthur Menager

Albi : Lambert – Mitchai ©, Cazes, Rouzies, Belkhiter – Roy-Petitclerc, Bayo (Khoury 46ème), Benlazar, Hanni (Policarpo 76ème) – Cazeau, Mijatovic
Non utilisées : Manuel, Schlepp, Massibot
Avertissements : Cazes 53ème, Mijatovic 75ème, 86ème Cazeau

Bordeaux : Munich – Deschamps, Rougé, Verges, Boudaud – Nakkach (Couturier 83ème), Tandia, Bourgouin – Clérac (Courel 80ème), Babinga (Dumont 61ème), Blais
Non utilisées : Moinet
Avertissements : Boudaud 29ème, Blais 76ème

L’ASPTT Albi s’est inclinée pour la troisième fois de la saison en autant de matchs. Ce coup-ci , les Albigeoises ont encaissé l’unique but du match à la 94ème minute. Au bout du temps additionnel sur un corner de Courel, entrée en cours de jeu, c’est Tandia qui s’est élevée plus haut que tout le monde et tromper une défense Albigeoise stoïque. Pourtant, au terme d’un match plaisant et équilibré, le match nul aurait été logique.

Les Albigeoises pouvaient compter sur le retour de leur capitaine Aivi Mitchai et des qualifications in extremis de Policarpo et Roy-Petitclerc. Ce sont les Albigeoises qui sont entrées le mieux dans la rencontre. Dès la 5ème minute, lancée idéalement par Benlazar, Cazeau déportée sur le côté gauche butte sur Munich. Soyaux répond rapidement avec un coup franc lointain de Nakkach. Elle a cherché le côté ouvert de la cage défendue par Lambert mais cette dernière se détend parfaitement. A la 9ème minute, suite au corner frappé par Nakkach, encore elle, c’est Boudaud qui surgit au 2nd poteau mais sa tête puissante est trop croisée. A la 16ème, suite à une perte de balle de Belkhiter, Bourgouin en profite sur son côté droit, repique dans l’axe mais écrase trop sa frappe. La réponse Albigeoise est cinglante, Mijatovic lance Cazeau plein axe mais le retour de Boudaud l’empêche d’armer sa frappe. Sous une chaleur estivale et dans un angle fermé, Bourgouin déclenche une frappe puissante mais Lambert parvient à détourner sur son poteau (37ème). Pour clôturer ce premier acte, c’est Albi qui repart de l’avant. L’enchaînement de Mijatovic, suite à la déviation de Cazes, restée aux avants postes pour l’occasion, ne parvient pas à tromper une Munich bien présente dans la partie.

Albi craque en fin de match
Au retour des vestiaires, le duo Garrigues-Genoux lance Khoury, absente depuis la fin de la saison passée pour apporter plus de percussion sur le front de l’attaque. Néanmoins, c’est Soyaux qui est le plus dangereux dans ce deuxième acte. Il faut la présence de Cazes pour détourner les frappes successives de Blais (54ème). 3 minutes plus tard, c’est la barre transversale qui vient sauver Albi sur une frappe de Clérac, étrangement seule aux 6m. Ce sont les Albigeoises qui sont les plus dangereuses en fin de match mais entre approximations techniques et mauvais choix, elles ne parviennent pas à forcer le verrou soljadicien. Cazeau (56ème), Belkhiter (73ème) ou Benlazar (78ème) étaient pourtant pas loin … C’est finalement Tandia, sur un corner, au bout du temps additionnel qui envoie le ballon mourir dans le petit filet de Lambert.

Soyaux repart donc en Charentes avec les 3 points de la victoire alors que les Albigeoises devront attendre avant de récolter leurs premiers points dans ce championnat.

P.Garrigues (Entraîneur d’Albi) : « Il faut relever la tête et rebondir à Lille. Le match nul aurait été logique mais on prend encore un but sur coup de pied arrêté alors que l’on a pas été battu dans le jeu. Je suis quelque peu abattu mais on ira à Lille avec de l’ambition, en étant conquérant. Je suis sûr qu’on va y arriver ».

Arielle Roy-Petitclerc (Joueuse de l’ASPTT Albi) : « C’est une déception. On avait le contrôle du match mais on n’a pas réussi à marquer. On a le devoir de se remobiliser pour aller chercher des points importants pour le maintien à Lille. On est très déçues mais il y a des points positifs. On va devoir continuer à travailler. »

Elles avaient promis de l'engagement, de la combativité et un esprit de révolte après la débâcle de Montpellier, ce fut le cas. Dès la 5e minute, Albi a pris l'avantage par l'intermédiaire de Cazeau, lancée, à la limite du hors-jeu par Bayo d'une frappe croisée limpide. Avantage de courte durée puisque 3 minutes plus tard, Lavaud glisse le ballon à Gathrat dans le dos de la défense albigeoise et trompe Lambert. Les quelques minutes qui suivirent ont vu les coups francs se multiplier pour les Tarnaises mais personne n'est parvenu à couper ces ballons. Beaucoup d'engagement dans ce premier acte avec des duels à la limite de la régularité et une tension palpable tant sur les bancs de touche qu'en tribune où une vingtaine de supporters albigeois avaient fait le déplacement. La fin de la première mi-temps s'est tenue sur un rythme très soutenu avec des actions de part et autre mais c'est Albi qui a craqué. Sur un ballon mal négocié par la défense albigeoise, Belkhiter tente de revenir et fauche Ali Nadjim. L'arbitre indique logiquement le point de penalty. Un penalty transformé par Lardez, plein axe face à une Lambert qui avait anticipé sur son côté droit. Quelques instants plus tard, des Albigeoises déstabilisées passent près de la correctionnelle avec une Lavaud lancée plein axe et un face-à-face remportée par Lambert ou encore avec ce lob tenté par Karchouni qui finit par mourir au ras du poteau de la cage désertée par la gardienne albigeoise. Le second acte peut se résumer par une bataille en milieu de terrain mais beaucoup d'approximations dans le jeu tarnais. C'est finalement Barbance qui vient annihiler tout suspense en déposant le ballon dans la lucarne de Lambert suite à une remise de Carol, la recrue brésilienne.

Manuel, titulaire pour la première fois cette saison, dresse le bilan suivant : «La première mi-temps, nous avons fait jeu égal avec Bordeaux. Le 2e but nous fait très mal, c'est dommage. On peut avoir des regrets parce qu'on était en place en 1ère mi-temps. Il y a quand même de bonnes choses à retenir, il faudra rectifier nos erreurs et continuer à travailler pour prendre des points contre Soyaux. Il faut vite s'y remettre».

Pour Théodore Genoux, qui a fait son retour dans son ancien club et qui a reçu un accueil chaleureux des supporters bordelais, l'analyse est simple : «On a fait 5 bonnes premières minutes mais on prend l'égalisation trop vite. On avait mis un plan de jeu précis en place, les filles ont bien appliqué les consignes mais ça fait mal car on prend le but sur une erreur individuelle juste avant la mi-temps. On fait jeu égal avec eux, on manque d'expérience, on a tenté de modifier en 2e mi-temps en allant les chercher plus haut mais on n'a pas réussi à avoir d'occasions. Sur le 3e but, c'est encore une erreur individuelle. C'est vraiment dommageable.»

Bordeaux 3- asptt Albi 1
Mi-temps : 2 – 1 ; Spectateurs : 700

Arbitres : Anaelle Loidon assistée de Jean-Baptiste Cuvelette et Alexandre Laroche

Buts : Cazeau (5e) pour Albi ; Gathrat (8e), Lardez (44e), Barbance (74e) pour Bordeaux.

Bordeaux : Nayler – Bornes (Montégut 68e), Eliceche, Thibaud, Lardez – Istillart ©, Karchouni (Barbance 61e), Gathrat – Lavaud, Ali Nadjim (Cambot 90e), Carol

Non utilisées : Ouinekh, Pimentel

Avertissements : Ali Nadjim 21e

Albi : Lambert – Sahraoui, Cazes, Rouzies ©, Belkhiter – Saulnier (Hanni 66e), Bayo, Benlazar, Manuel (Stefanovic 74e) – Cazeau, Mijatovic. Non utilisées : Delonca, Gouilliart, Massibot

Avertissements : Cazeau 26e, Sahraoui 35e, Belkhiter 44e, Saulnier 58e, Hanni 86e

article depeche du midi

2017.09.10 fcgb asptt albi 07

 

Article girondins.com
C’est sous un ciel capricieux que les Girondines ont joué leur premier match à domicile de cette saison. Après s'être fait surprendre dans les premières minutes par un but de Kim Cazeau (5'), elles s'imposent sur le score de 3-1. Les bordelaises gagnent grâce à deux frappes enroulées de Juliane Gathrat (8') et Solène Barbance (75'), et un penalty de Andréa Lardez juste avant le mi-temps.

Les Girondines donnent le coup d’envoi de ce match. Elles partent tout de suite à l’attaque. Chloé Bornes se recentre et décale Nadjma Ali Nadjim, sûr le côté gauche. L’attaquante centre, mais la gardienne albigeoise est sur la trajectoire (1’). Alors que les débats sont équilibrés, les albigeoises partent dans le dos de la défense girondine. Face à face entre Kim Cazeau et Erin Nayler. L’attaquante ne laisse aucune chance à la gardienne bordelaise (5’). 1-0 POUR ALBI.


Les deux équipes se rendent coup pour coup ! Alors que les bordelaises mettent le pied sur le ballon, Rose Lavaud, d’une superbe passe, lance Juliane Gathrat dans l’axe. Sans même contrôler, la milieu de terrain girondine frappe enroulé. Le ballon se loge dans le petit filet de Gabrielle Lambert (8’). 1-1 entre les deux formations.


À la onzième minute, les albigeoises héritent du premier coup franc du match. Ce dernier passe à côté du but d’Erin Nayler. Sur le dégagement qui suit, Carol Rodrigues trouve Nadjma Ali Nadjim par-dessus la défense. L’attaquante est bousculée dans la surface. L’arbitre décide de ne pas siffler.

Au quart d’heure de jeu, Nadjma Ali Nadjim remonte tout le terrain sur son côté gauche. Elle centre au deuxième poteau pour Rose Lavaud. La bordelaise contrôle et frappe. Son ballon passe juste à gauche du but de Garbielle Lambert. Le premier corner du match est albigeois. Il est tiré par Milica Mijatovic. La défense bordelaise se dégage (19’)

La tension monte d’un cran sur le terrain. Le premier carton jaune est sorti à l’encontre de Nadjma Ali Nadjim, à la 20ème minute de jeu, pour protestation. Quelques minutes plus tard, l’attaquante d’Albi, Kim Cazeau est avertie à son tour pour une faute sur Nadjma Ali Nadjim. La première demi-heure de jeu a été très disputée. Les bordelaises ont le pied sur le ballon mais ne parviennent pas à concrétiser leurs actions.


Le premier coup-franc des girondines arrive à la 32ème minutes. Dans l’axe, Julie Thibaud s’en charge. La défense repousse. Deux minutes plus tard, Juliane Gathrat provoque au poteau de corner. Santana Sahraoui, latéral droit, fait faute sur la bordelaise. Coup-franc pour Bordeaux (35’). Rose Lavaud le frappe. Albi se dégage. Les débats se durcissent. Les albigeoises se mettent encore à la faute (24’).

Nadjma Ali Nadjim déboule pour intercepter un ballon au milieu de terrain. Elle court jusque dans la surface. Alors qu’elle crochète pour revenir intérieur, elle est fauchée par Morgane Belkhiter. PÉNALTY POUR BORDEAUX (44').


Andréa Lardez s’en charge ! 2-1 POUR BORDEAUX!

Juste avant la mi-temps, la gardienne albigeoise sort pour dégager un ballon. Ce dernier termine dans les pieds de Ghoutia Karchouni. La milieu de terrain tente sa chance de 40 mètres. Le ballon passe juste à côté du montant gauche du but albigeois.

Les Marine et Blanche rentrent aux vestiaires avec une longueur d’avance.


Le match reprend avec la même intensité qu’en fin de première période. Le premier corner est à l’actif des girondines. (51’). Joué à deux, le ballon arrive tendu dans la surface. Gabrielle Lambert vigilante s’en empare. Les bordelaises tentent de déstabiliser le bloc albigeois. Carol Rodrigues lance Rose Lavaud côté gauche. L’attaquante se heurte à Morgane Belkhiter (52’).

Bordeaux obtient la première faute du second acte. Les girondines combinent bien mais ratent le cadre. Les bordelaises créent des problèmes à leurs adversaires. Les tarnaises se mettent à la faute. Laurie Saulnier prend un carton jaune suite à sa faute sur Nadjam Ali Nadjim à la 55ème minute.

À l’heure de jeu, Jérôme Dauba décide de faire tourner. Solène Barbance rentre à la place de Ghoutia Karchouni.

Les Girondines obtiennent une nouvelle faute à l’entrée de la surface. Nadjma Ali Nadjim cherche Carol Rodrigues dans les airs. Le coup-franc est un peu trop enlevé pour la tête de la brésilienne (61’).

Chloé Bornes sort après avoir été touché à la cheville. Margaux Montegut rentre. Le match reste très physique. L’arbitre arrête le jeu pour calmer un peu les esprits.

Les bordelaises continuent d’attaquer. La frappe de Nadjma Ali Nadjim est captée par la gardienne (70’). Cinq minutes plus tard, Julie Thibaud trouve Carol Rodrigues devant la surface. La brésilienne controle de la poitrine. Elle met le ballon en retrait pour Solène Barbance. En une touche, la milieu de terrain trouve la lucarne albigeoise ! BUT POUR BORDEAUX ! 3-1 pour les girondines !

2017.09.10_fcgb_asptt-albi_09.jpg
Les visiteuses tentent de revenir mais la frappe de Kim Cazeau arrive dans les bras d’Erin Nayler.

À la 85ème minute, Carol Rodrigues puis Rose Lavaud frappent de loin. Le cadre se dérobe. Deux minutes plus tard, Nadjma Ali Nadjim sort sous l’ovation du public. Sarah Cambot prend sa place sur la droite de l’attaque bordelaise.

Bordeaux obtient un coup-franc à la 89ème minute de jeu, au poteau de corner. Sarah Cambot le frappe. La gardienne dégage des deux poings.

2017.09.10 fcgb asptt albi 010

Les réactions après Bordeaux - Albi
Jérôme Dauba et Julie Thibaud se sont exprimés après la victoire à domicile

Le coach et la défenseure centrale se sont exprimés :

Jérôme Dauba : « On attendait cette première victoire à domicile. En plus avec la manière, c’est intéressant. Menés 1-0, on ne s’est pas désunis. On marque trois buts sur des actions collectives. Nous avons fait des erreurs, ça arrive, mais nous avons eu un jeu très dynamique. C’est une bonne chose pour la suite. On gagne à domicile, on est soulagé. On a vaincu le signe indien ! J’espère qu’il y en aura d’autres. On fait passé le message qu’à domicile, on a la même détermination, la même envie de faire du jeu. Cette première victoire on l’attendait après la contre-performance à Lille. Maintenant, la saison est lancée. »

Julie Thibaud : "On se prend qu’un but, je pense que globalement on s’en est bien sorties, on manque encore un peu d’automatismes mais dans l’ensemble c’est pas mal. Ce poste de défenseure, ça va être une solution à plus long terme, au milieu de terrain il y a déjà pas mal de joueuses.

Fleury ça va être un peu comme à Lille, un match très athlétique. Ils vont nous attendre, comme beaucoup d’équipes, il faudra qu’on fasse le travail encore une fois."

crédit image et article : Girondins.com/Dominique LE LANN

 

On le savait, le MHSC fait parti du TOP 4 du championnat de France, une équipe composée d’internationales avec dans ses rangs Anouk Dekker, championne d’Europe ou Kristin Veje, vice-championne d’Europe. Néanmoins, les Albigeoises avaient l’espoir de concurrencer les Héraultaises. Le duo Garrigues-Genoux avait bâti une équipe reposant sur un bloc défensif conséquent en titularisant les jeunes recrues parisiennes Stéphanie Bayo et Santana Sahraoui au sein d’une ligne de cinq défenseurs. Evoluant en 5-4-1 tout au long de la partie, les Albigeoises ont eu quelques difficultés à s’approcher du but de la recrue lyonnaise et internationale française Méline Gérard.

Les Albigeoises ont mis du temps avant de rentrer complètement dans ce match, en témoigne les frayeurs dès les premières minutes avec le centre de Veje pour une Gauvin trop courte, la frappe de Karchaoui après un raid solitaire sur ce même côté gauche ou la sortie salvatrice de Lambert dans les pieds de Blackstenius, l’attaquante suédoise lors des dix premières minutes. La réplique albigeoise arrive à la 22ème minute lorsque Mijatovic, esseulée sur le front de l’attaque tarnaise parvient à lancer Saulnier sur le côté gauche qui parvient à éliminer Torrent mais son centre n’a pu être coupé une Jaunarde. Sur l’action suivante, Montpellier ouvre le score. Le centre venue de la droite, déviée par Gauvin retombe sur Veje qui, enchaine avec une volée pied gauche que Lambert ne parvient pas à détourné. Trois minutes plus tard, c’est Blackstenius qui déborde côté gauche et trouve la tête de Gauvin, seule aux 6 mètres pour le 0-2.

La fin du premier acte se résume à une domination montpelliéraine, mettant le pied sur le ballon et mettant la portière albigeoise à contribution (35e, 40e) alors que les Tarnaises répondent par l’intermédiaire de Saulnier lancée par Bayo ou de Mijatovic servie par sa compatriote serbe, Pantelic.

Les nombreuses parades de Lambert, en vue pendant ce match, n’auront pas suffi pour éviter à Albi de sombrer face à un adversaire plus fort. Le Bihan (65e et 92e) rentrée en jeu à la place de Gauvin, Blackstenius (75; 88e ), Uffren (89e) rentrée en jeu à la place de Veje sont venues sanctionnées une défense albigeoise prise à de trop nombreuses reprises dans leur dos et physiquement empruntée.

Ce sont des entraîneurs « abattus, accablés » qui ont livré leurs premières réactions : « En prendre 7 à domicile, c’est très difficile. On envisageait autre chose même si nous savions que c’était un TOP 3 qui va jouer la Ligue des Champions. On prend 4 buts dans le dernier quart d’heure. C’est dommage puisqu’on a eu l’occasion de revenir à 1-2, ça aurait pu changer les choses. »

La Dépêche du Midi - RB

Du soleil, des tribunes bien garnies, un match âpre et… une défaite (1-3). L'Asptt peut s'en mordre les doigts au vu de la première mi-temps outrageusement en leur faveur, mais le football se joue en deux actes et le second aura été fatal à Albi.

L'essentiel nous diriez-vous était ailleurs, car avec les résultats de Bordeaux et Saint-Etienne (voir ci-contre), Albi se maintient dans l'élite. Seulement, à voir les mines déconfites dans le vestiaire albigeois, ce maintien en deviendrait presque anecdotique. En effet, il était question de suprématie régionale hier après-midi à Rigaud, puisque les Ruthénoises restaient sur deux victoires cette saison face à Albi et pointaient à une place derrière au classement.

Le Raf attaquait d'ailleurs le premier acte à toute vitesse et était récompensé par un but de la tête de sa capitaine, Cugat, bien aidée il est vrai par une défense apathique. Pourtant, peu de temps avant l'ouverture du score, les Albigeoises auraient pu marquer par l'intermédiaire de Rouziès puis de Cazeau. Mais la réussite offensive n'était clairement pas Albigeoise, comme ce fut d'ailleurs souvent le cas cette saison.

Mijatovic croyait pourtant avoir offert une balle d'égalisation à Khoury au quart d'heure de jeu, mais cette dernière attendit trop et voyait sa frappe repoussée par le poteau, au grand dam des supporters. Ce n'était que partie remise.

Cinq minutes plus tard, Mitchai lançait sur le côté droit Saulnier qui crochetait la latérale avant de tromper la portière du RAF. Ce but ne changea en rien la tournure du match et Albi continuait de dominer sans toutefois parvenir à prendre l'avantage avant la mi-temps. L'inévitable arriva alors au retour des vestiaires, Noiran, d'un superbe ciseau venait battre une Lambert impuissante.

Le match aurait alors pu basculer à l'heure de jeu mais l'arbitre estimait qu'il n'y avait pas main sur une tête de Khoury alors que celle-ci paraissait évidente. Peu de temps après, Lambert ratait sa relance et permettait à Bornes de sceller la victoire de Rodez.

Albi assurait cependant son maintien, pas de la meilleure des manières certes, mais au vu du début de saison difficile, cela reste une performance.

 

Adolphe Ogouyon (entraîneur Asptt Albi) :

«On aurait malheureusement aimé avoir le maintien par le biais d'une victoire aujourd'hui. Nous avons réalisé une bonne première mi-temps, sur cette mi-temps on méritait de gagner mais la seconde mi-temps on s'est fait marcher dessus, on va essayer de chercher les explications. Je pense que nous avons manqué de lucidité, d'application et avec la fatigue physique, d'autres joueuses ont puisé dans leurs réserves pour compenser les manques de certaines. J'observe aussi que l'on a encore manqué de beaucoup de réalisme devant comme durant toute la saison. Alors qu'au contraire Rodez a été très réaliste et cela fait la différence à la fin. Nous avons eu beaucoup de blessures cette semaine même si elles étaient bénignes cela a empêché certaines joueuses de s'entraîner, quatre joueuses sur les onze n'ont effectué qu'un entraînement vendredi. À Rodez, les filles viennent presque toutes de l'Aveyron et elles ont cette culture derby, ce qui n'est peut-être pas notre cas et cela nous a peut-être fait défaut.»

Anais Arcambal (capitaine Asptt Albi) :

«On est contente d'avoir le maintien mais là on est très déçues car on avait à cœur de réaliser un bon match devant notre public venu en nombre. Il y a eu des faits de jeu, cela nous a fait mal, on a essayé de revenir mais aujourd'hui cela ne nous réussissait pas. Il nous faut maintenant aller chercher la victoire à Soyaux pour faire mieux que la saison dernière au classement.»

Sébastien Joseph (entraîneur Rodez) :

«C'est un plaisir de se maintenir aujourd'hui car on savait que lors de la dernière journée contre Montpellier, cela aurait été dur. On voulait aller chercher ce maintien par nous-même et aussi gagner une place au classement. Ce derby s'est très bien passé, j'ai beaucoup aimé l'ambiance dans les tribunes avec les deux publics qui ont poussé derrière leur équipe, c'était une ambiance plaisante et je ne pense pas qu'il y ait eu d'excès d'engagement de la part des deux équipes. Je ne serais plus l'entraîneur de Rodez la saison prochaine mais j'espère que le club va garder son identité et sa qualité de jeu et se maintenir une nouvelle fois.»

IMG 4389

ASPTT Albi - Rodez: 1 /3
M.T : 1-1, 1500  spectateurs 

Arbitres : Mme Buffart assistée de Mr Samir et de Mr N'Guessan

Buts : Albi : Saulnier (22')

Rodez : Cugat (9'), Noiran (48'), Bornes (57')

ASPTT ALBI : Lambert ; Gouineau ; Cazes ; Arcambal (cap) ; Mitchai ; Khoury ; Pantelic ; Rouzies ; Cazeau ; Saulnier ; Mijatovic.

Rodez AF : Niphon ; Bornes ; Hoarau ; Daniel ; Barbance ; Lemaître ; Cance ; Guitard ; Couturier ; Cugat ; Noiran.

Avertissements : Albi : Pantelic (76'), Cazeau (89')

Rodez : Lemaître (51'), Cugat (75')

Remplacements : Albi : Mijatovic par Martinez (68') ; Mitchai par Condon (76')

Rodez AF : Barbance par Bonet (55') ; Lemaître par Austry (60')

Toutes les comptes rendu