Première sortie réussie pour l'ASPTT

Les joueuses de Patrice Garrigues et de Clément Galien ont démarré leur préparation de la meilleure des manières. Outre une victoire obtenue dans les dernières minutes du temps réglementaire, face à un des principaux candidats à la montée à la D1 Féminine, c’est surtout la manière qui est des plus encourageantes.

Le contexte

C’est dans la Lozère, à Saint-Alban sur Limagnole que l’ASPTT Football de l’Albigeois a lancé sa saison. Pour son premier match de préparation ? L’AS Saint-Etienne, second de leur poule de D2F l’an passé et renforcé par les arrivées de Pantelic, Khoury, Lambert, anciennes d’Albi mais aussi Lalia Dali-Storti, toutes expérimentées en D1 Féminine. Du lourd pour démarrer. Surtout que cette rencontre, aux arrières goûts de D1 Féminine des années 2014-2017, était la troisième des Vertes. En effet, après une défaite 4-2 face à Rodez, les joueuses de Jérôme Bonnet avaient redressé la barre face au FC Nantes, 5-0. Le FC Nantes que l’ASPTT retrouvera lors de la 2ème journée de D2 Féminine.

Du côté de l’ASPTT, justement, l’intersaison a été mouvementé. Au revoir aux Roy-Petitclerc, Rouzies, Burtin, Portillo, Sidhoum, Morales, Delonca, Renault-Frih, Kirbach et Mitchaï, bienvenue aux Louet, Noël, Marsollier, Cordier, Zouga, Toumi, Rubio, Dessalles, Johnson et Grillié. 10 départs, 10 arrivés, fermer le ban. 
Avec une reprise le 29 Juillet, les Jaunardes devaient d’abord se mettre en jambes face à Portet, le 11 Aout. Faute d’effectif du côté de la Haute-Garonne, cette dernière a été annulée. C’est donc face à l’ASSE que les PTT allaient pouvoir se jauger.

Le résumé

C’est avec un effectif amoindri que Patrice Garrigues, Samuel Fau et Hervé Witas ont rejoint Saint-Alban : Toumi, Grillié, Hanni, Terrier et Cadot étaient absentes pour raison professionnelle, Noël, Rubio, Cordier en réathlétisation et Johnson, blessée. Pour ce premier XI de départ, les entraîneurs albigeois n’ont pas changé leur fusil d’épaule et repartent avec leur fidèle 4-2-3-1. Arsenieva, le dernier rempart, pouvait compter devant lui sur Koutoupot, Bezombes, Venditelli et Cazes. Au milieu, Zouga et Grandferry jouaient les sentinelles alors que Morin, Gabel et Dessalles avaient les clés de l’animation offensive, juste derrière Marsollier. Du côté de l’AS Saint-Etienne, du classique également avec Lambert – Bernard, Marichaud, Multari, Gauvin – Condon, Pantelic, Dali-Storti – Jesus, Lapierre et Khoury. Seule manquée à l’appel, Kelly Gago, forte de ses 20 buts l’an passé en D2F.

Courageux – C’est le mot qui résumé, au mieux, la partie livrée par cette équipe Albigeoise. En manque d’automatisme tant sur l’animation offensive, que défensive, Albi a répondu avec le coeur. Livrant un combat acharné tout au long des 96 minutes de la rencontre. Largement dominées dans le premier acte, les Albigeoises doivent leur salut aux multiples d’Arsenieva et au manque de réalisme de leur adversaire, parfois trop laxiste. 

8′ – Laury Jésus lance Khoury à l’extrême limite du hors-jeu face à la portière Albigeoise. Il fallut un retour in extremis de Laurie Bezombes, exemplaire de dévouement et d’abnégation tout au long de la rencontre, pour sauver la maison cathare.

9′ – Quelques instants plus tard, Arsenieva, battue peut remercier son montant de renvoyer le cuir suite au coup de canon envoyé de Lalia Dali-Storti.

21′ – L’heure de la réaction albigeoise avec une première situation. Francine Zouga, omniprésente au milieu du terrain se charge du corner, Lambert rate sa sortie mais Venditelli et Morin sont trop courtes au second poteau.

24′ – Début du show Arsenieva. La portière repousse à deux reprises les tentatives des filles du Forez. D’abord, elle remporte son face à face devant Khoury puis surgit sur sa droite pour déjouer la frappe de Lapierre. Bravo.

31′ – L’ASSE manque encore de réalisme. Alors qu’Albi subit les assauts et manque de rigueur tactique, Gauvin en profite pour s’échapper et centre au second poteau pour Lapierre qui rate compètement son coup de tête.

34′ – C’est encore une fois Arsenieva qui vient sauver la maison Albigeoise devant la jeune Mélody Lapierre.

45' - L'abnégation comme atout majeur ! Chaumette part dans le dos de la défense albigeoise et la quasi-totalité de l'arrière-garde laisse à l'abandon Arsenieva. Chaumette prend son temps, crochète la dernier rempart albigeois et s'en va pour ouvrir la marque. C'était sans compter sur un retour héroïque de Lauriane Dessalles, revenue du diable vauvert. Une action qui démontre tout l'acharnement qu'a mis l'ASPTT a gardé sa cage inviolée lors de ce premier acte.

louane morin asptt fa

C’est donc sur ce score de parité que les filles de président Espié regagnent les vestiaires, non sans mal mais faisant preuve de beaucoup de solidarité et d’envie. Pour démarrer le second acte, Cordier est lancée dans le grand bain en défense centrale aux côtés de Bezombes alors que Rubio retrouve sa place de milieu défensive, ce qui permet à Zouga de jouer un cran plus haut. Enfin, Marine Louet, arrivant de Vendenheim prend la place d’Arsenieva diminuée. Et la jeune Alsacienne doit s’employer dès les premiers instants de cette seconde mi-temps.

46′ – Suite à une erreur de Laurie Bezombes, Audrey Chaumette, l’attaquante stéphanoise se présente face à Louet mais c’est une nouvelle fois la portière Albigeoise qui remporte son duel. Que ce soit Arsenieva en première ou Louet en seconde, les gardiennes albigeoises ont toutes deux livrées des prestations qui ont, à coup sûr, ravi leur entraîneur, Hervé Witas. 

66′ – La physionomie de ce deuxième acte est bien différente de la première. Plus structurée défensivement, l’ASPTT se montre bien plus offensif. Cazes et Dessalles combinent sur le côté gauche, et la néo-albigeoise décale sur le côté droit Zouga à l’intérieur des 16,50 mais sa puissante frappe manque de précision et termine dans le petit filet extérieur de la portière de l’ASSE. 

77′ – Cordier, auteure d’une prestation majuscule, prend ses responsabilités. Sur un coup franc plein axe à plus de 30 mètres de la cage gardée par Suchère, décide d’opter pour son mauvais pied, le gauche et envoie un scud que seul le poteau est capable de renvoyer. Ajoutée à cela la réussite d’une portière qui voit le ballon lui rebondir dessus et Albi passe à quelques centimètres d’ouvrir la marque. Ce qui ne manqua pas de faire bouillir le banc albigeois et les suiveurs assidus du club de la cité épiscopale qui avaient fait le déplacement. 

83′ – Albi prend le dessus dans cette fin de match et Zouga, ubiquiste et faisant preuve d’une force majeure au milieu du terrain, décale Gabel sur le côté droit qui centre au premier poteau pour Marsollier qui, malheuresement, manque de précision dans son coup de tête.

89′ – C’est finalement Morin qui vient punir les Stéphanoises sur un coup de folie. Complètement excentrée sur le côté gauche, la jeune Albigeoise ne tergiverse pas. Elle s’emmène le ballon sur son pied droit et envoie un missile dans la lucarne opposée. Félicitations.

C’est sur la plus petite des marges que l’emporte l’ASPTT mais outre le résultat, c’est surtout l’engagement, la bravoure et la détermination dont ont fait preuve les Albigeoises, qu’il faudra retenir. Et nul doute qu’en bâtissant sur cet état d’esprit, en y ajoutant, l’effort, l’unité et l’humilité, les Albigeoises pourront, ensemble, devenir grandes.

 

Toutes les comptes rendu