D2 : Jamais 2 sans 3 ?

Dimanche 1er mars l’ASPTT Football de l’Albigeois reçoit le Rodez Aveyron Football dans le cadre de la 16e journée du championnat de D2. A 14 h 30 au stade Maurice Rigaud, les joueuses du président Espié tenteront d’essuyer leur humiliation du match aller. Après deux victoires consécutives, les Albigeoises essayeront d’aligner une troisième victoire de rang face à un adversaire cette fois-ci plus coriace.

En effet, après avoir battu le TFC et la Roche sur Yon, l’ASPTT pointe désormais à la dixième place du classement. Avec 12 buts marqués et 35 encaissés, elles occupent la place de barragiste et sont à neuf longueurs du premier non relégable. Le point positif est l’amélioration offensive de l’ASPTT. Les quatre buts marqués en deux matchs donnent raison au recrutement de l’Israélienne, Avital, auteur d’un doublé face à Toulouse.

La passe de trois ?

Défensivement, depuis le début d’année 2020, les Tarnaises ont encaissé quatre buts. Les quatre sur coups de pied arrêtés. Toujours privé de Zouga ce week-end, l’apparition de la jeune Gaches dans le groupe est à noter.

Les Ruthénoises quant à elles sont deuxièmes avec 28 points à leur compteur. Distancées par Issy-les-Moulineaux au classement, leur objectif de remonter en D1 sera compliqué à atteindre cette saison.

Avec 40 buts marqués et seulement 17 encaissés, les Ruthénoises ont payé cher leurs matchs nuls. Défait également à Nantes, Brest et Orléans, Rodez est loin de réaliser la saison rêvée. Cette saison, les Aveyronnaises ont réussi à conserver la grande partie de leur effectif de D1. Garcia dans les buts et Cance en électron libre à la pointe de l’attaque encadrent cette équipe.

Lors de la rencontre aller, l’ASPTT Albi avait été défait six buts à un. Grâce à des longs ballons par-dessus la défense, les Ruthénoises passaient systématiquement. Les Albigeoises doivent être vigilantes pour espérer décrocher un résultat. La passe de trois serait la bienvenue pour l’équipe du Tarn en quête de points.

ASPTT Albi – Rodez, ; demain à 14 h 30 à Rigaud.

A.O.

 

Toutes les Actualités