Seuls les spectateurs ont pu apprécier de voir trembler si souvent les filets ce dimanche sur la pelouse du nouveau complexe Verbeke de Montauban ce dimanche pour le derby Montauban / ASPTT F.A comptant pour la 4ème journée National U19. Nous avons assisté à un véritable festival offensif, bien aidé il est vrai par la fébrilité des 2 gardiennes. Ce festival s'est soldé par une victoire montalbanaise 6 à 5, non non ce n'était pas la fin du 1er set de tennis, nous sommes bien sur un match de football !!!

20 premières minutes où Montauban ne touche quasiment pas le ballon, les jeunes albigeoises ayant le monopole du ballon avec une pléiade d'occasions dont une seule aboutira dès la 5ème minute par Marine Mouton sur un retourné peu académique mais non moins efficace. A la 20ème min, sur une touche anodine à nos 35m, Montauban joue très rapidement une longue touche qui surprend toute l'arrière garde albigeoise aux "abonnées absentes" et la N°9 profite de l’aubaine pour filer au but et lobe des 25m la gardienne albigeoise. La rencontre reprend sur les mêmes bases avec une grosse possession des visiteuses, Montauban procédant systématiquement par du jeu long. Nous arrivons à la 32ème min, et nous allons revivre le "replay" de la 20ème min pour les retardataires (quelle sympathie!!) mais cette fois-ci côté opposé, avec les mêmes effets, 2/1 pour Montauban. Les locales vont aggraver le score sur un coup franc des 35m et rentrer aux vestiaires avec un avantage de 2 buts. 1, voire 2 occasions et 3 buts au compteur, 1 but albigeois refusé, 1 poteau, bravo pour le réalisme ou les cadeaux, chacun se fera son opinion....

La  2ème période repart exactement sur les mêmes bases que la 1ère, avec 6 minutes invraisemblables pour Montauban: un pénalty à la 58ème, une frappe venue d'ailleurs des 30m pied gauche de Boissinot et une contre-attaque avec le but grand ouvert.... Nous en sommes à la 65ème min, et vous ne rêvez pas, 6 à 1 pour Montauban, la messe est dite!!! Que reste-il à faire, à espérer !?? Un sursaut d'orgueil ?.... Paradoxalement, les albigeoises ne baissent pas la tête, continuent de jouer comme elles le font depuis le début avec une animation offensive encore plus prononcée. Nous revenons à la 88ème min et nous en sommes à 6/5 pour Montauban, vous ne rêvez pas, les tarnaises ont scoré 4 fois (Mouton 2 fois, Gil et Beillon) en 20min. Marine Mouton en marquera un 4ème à son actif refusé pour une faute sur la gardienne (quelle faute !??),  deux autres buts refusés (Coutelier et Mouton) encore pour un hors-jeu inexistant , des frappes arrêtées par un pied, un postérieur...., des fautes adverses à répétition dans les 20 dernières minutes, des ballons rasants le cadre de la portière adverse.....la "scoumoune" !!!!

Nous en resterons sur ce résultat très...très décevant en terme comptable. Certes un jeu à notre compte, une grosse domination durant 90min, de belles séquences dans l'animation offensive, mais hors sujet dans l'animation défensive !!! Un gros manque d'attention, de concentration, de rigueur, de réactivité, de vivacité ! Comment encaisser 6 buts en concédant 5 occasions sur le match !? Tout le monde doit se remettre en question rapidement, le joker est grillé !!!! En revanche, continuez à afficher cet allant offensif, continuez surtout à travailler et à maintenir une grosse cohésion de groupe, ingrédients indispensables pour maintenir l'espoir !!!

David Conquet

Les U19 National de l'ASPTT Football Albigeois ont entamé la phase 2 du championnat voici 3 journées maintenant. Cette 2ème phase va s'avérer cruciale cette saison dans la mesure où les 3 dernières équipes descendront d'un étage et, le moins que l'on puisse dire est que la tâche s'annonce ardue, mais non moins passionnante avec ce très gros challenge à relever avec : Montauban, le RAF, le TFC, Soyaux et le Montpellier Hérault.

Après 3 journées, nos "jaune et rouge" pointent à la 4ème place d'un point de vue comptable
(2 nuls: 1/1 contre le RAF avec égalisation concédée 93ème min et 3/3 contre Soyaux ;
1 défaite 1/0 à Montpellier malgré une égalisation valable), mais avec des résultats qui ne reflètent pas exactement le contenu des matchs et surtout qui ne récompensent pas les ambitions et les intentions affichées dans le jeu !

Ce week-end encore, les jeunes pousses albigeoises ont encore frôlé l'exploit, réalisant un chassé-croisé haletant avec des Sojaldiciennes très athlétiques, au style de jeu direct, dont la qualité de la pré-formation et de la formation n'est plus à faire...

Une première période où les Albigeoises affichent beaucoup d'ambitions dans le jeu et les intentions, n'hésitant pas à presser haut leurs adversaires, faisant balbutier leur foot à la ligne défensive adverse et récupérant ainsi un certain nombre de ballons. Mais la dernière passe ou le dernier geste n'y est toujours pas. Les "bleues et blanches" restent dangereuses en recherchant régulièrement à verticaliser le jeu, abusant de jeu long dans le dos de la défense, mais Nada Tahri, notre gardienne veille au grain en gérant la profondeur. Score nul et vierge au terme d'une 1ère période de belle facture.

Le début de la deuxième période jette très rapidement un froid dans le camp albigeois avec l'ouverture du score pour Soyaux (48ème) suite à un coup franc anodin au niveau de la médiane. Alors que notre bloc est très haut (trop haut!?), un ballon par-dessus la défense surprend toute l'arrière-garde tarnaise et la numéro 9 adverse, véritable poison, s'en va défier et lober notre gardienne. Alors que le doute aurait pu s'installer coté albigeois, "que nenni", nos U19 continuent à faire du jeu, à aller de l'avant et sur un ballon donné parfaitement dans l'intervalle, Marine Mouton partie à la limite du hors-jeu s'en va défier la gardienne adverse et l'ajuste magistralement d'un lob lucarne opposée. Enhardies par ce but, les "jaunardes" ne calculent pas et ne relâchent pas l'étreinte sur des Sojaldiciennes bousculées mais très solides dans les impacts et qui n'hésitent pas à casser le rythme, et à commettre des fautes. Coup franc à la 56ème min pour Ana DE RANCHIN, à 25m, qui vient loger son ballon sous la barre: 2/1 en faveur de l'ASPTT F.A, le match est complètement fou et relancé!

Soyaux, à la limite de la rupture, essaye de réagir, se montrant dangereux avec ce style de jeu toujours "kick and rush". A la 66ème min, c'est sur un nouveau coup de pied arrêté (corner) que l'égalisation arrive. A la suite d'un cafouillage, une joueuse de Soyaux totalement esseulée catapulte le ballon au fond des filets! Rageant !!!! Les Albigeoises accusent un peu le coup alors que Soyaux reprend du poil de la bête. Elles prennent un peu le jeu à leur compte et continuent à jouer de manière très directe, du jeu long dans le dos des "jaunes". A la 75ème min, sur un renversement de jeu, sur l'une des rares hésitations albigeoises et une mauvaise analyse de la situation, la toujours remuante numéro 9 seule s'en va lober notre gardienne pour le ballon du 3/2. Cruel!! Cruel tant les tarnaises ont fait preuve de détermination, d'envie, d'application, avec une volonté de faire du jeu. Mais il était écrit que nous ne pourrions pas en rester là ! Alors qu'en d'autres temps, "la messe aurait été dite", le scénario de fin allait enfin sourire aux Albigeoises ou plutôt récompenser à minima l'audace et la débauche d'énergie affichées de bout en bout. A la 93ème minute (habituellement nous encaissons le but), s'arrachant pour récupérer un ballon, et arrivant du bout du bout, Mayliss Daney débordait et déposait son adversaire directe pour un centre en retrait sur Marine Mouton qui, d'un plat du pied, ajustait la gardienne dans le petit filet opposé. Amplement mérité !!!!!

Même si d'un point de vue comptable les 3 points ne sont pas dans l'escarcelle, leur coach David Conquet a apprécié le contenu du match, l'envie, la combativité. Et ceci, non pas sur ce seul match, mais de manière continue depuis le début de cette 2ème phase. Ce sont avec ces valeurs, avec cet état d'esprit, avec cette identité, avec cet allant que les jeunes pousses albigeoises ne vont rien lâcher pour se rapprocher de leurs objectifs ! Il y a eu un plaisir partagé (joueuses, staff, nombreux public) qui ne demande qu'à être réitéré sur les 7 finales restantes !!!

ASPTT ALBI 2 – LA ROCHE-SUR-YON 1

Mi-temps : 0 – 0

Buts : Toumi (46e), Morin (88e) pour Albi, Paillat (90+2) pour La Roche

ASPTT Albi : Arsenieva, Bezombes, Cordier, Koutoupot (C), Cazes, Dessalles (60e Hanni), Avital, Johnson (80e Revelli), Marsollier (46e Morin), Zouga, Toumi

E.S.O.F La Roche : Lacoste, Benard, Cosson (C), Al Berbide, Muller, De Sousa (75e Paillat), Marchadie, Boisneau, Guilbaud, Sutcliffe, Guyard (70e Borde)

Avertissements : Zouga (35e), Cazes (90e)

Comme toujours, l’obligation de prendre les trois points planait dans l’air pour les filles de l’ASPTT. Pour ce faire, le duo d’entraîneurs Garrigues et Galien alignait un 3-4-3. Sans trop maîtriser le jeu mais en place défensivement, les Tarnaises prenaient la mesure de leur adversaire. L’E.S.O.F La Roche jouait long sur leurs attaquantes Muller et Sutcliffe mais Bezombes, Cordier et Koutoupot géraient bien la profondeur.

L’ASPTT accélère en deuxième période

Les Vendéennes se montraient cependant dangereuses sur coups de pied arrêtés. Deux corners frappés directement dans le but obligeaient Arsenieva à boxer le ballon. La première mi-temps était assez fermée. Logiquement les deux équipes revenaient au vestiaire avec un score de parité. La deuxième période reprit sur les chapeaux de roues. Dès le retour des vestiaires, l’ASPTT est à l’attaque. Sur un bon centre de Morin, rentrée à la pause, le ballon est renvoyé dans les pieds de Toumi qui ajuste Lacoste d’une belle frappe à l’extérieur de la surface. Un but à zéro. Les Yonnaises tentent de revenir au score mais les Albigeoises gèrent bien leurs temps faibles. Grâce à des débordements de Morin ou Zouga, l’ASPTT aurait même pu aggraver le score plus tôt. Pour préserver les trois points, les entraîneurs albigeois décident de passer à une défense à quatre. À la 88e minute, Morin vient délivrer Rigaud. La frappe ratée d’Avital se transforme en passe pour la jeune attaquante qui propulse le ballon au fond des filets.

Finalement à l’abri, l’ASPTT s’est fait quelques frayeurs dans le temps additionnel. Un coup franc directement tiré par Muller est dévié par Arsenieva mais pas suffisamment, le ballon rebondit sur la barre et finit dans les pieds de Paillat. Une copie conforme du but encaissé à Montauban et encore une fois sur coup de pied arrêté.

Malgré la pression des visiteuses, l’ASPTT tient sa victoire et réussit à décrocher son deuxième succès de la saison. Les Tarnaises restent ainsi proches du Toulouse FC qui a également décroché 3 points hier.

Olesya ARSENIEVA

US Albi 1
ASPTT Albi 1

L’affiche est alléchante, un derby en guise de denier match aller.... Malheureusement, il n’y aura que l’affiche.
En effet, les supporters venus nombreux soutenir leur équipe ont assisté à un piètre match.

Pourtant, tout avait bien commencé coté PTT avec d’entrée de jeu, la main mise sur le jeu.
Dès la 7eme minute, Gabinou verra son coup franc repoussé par le poteau, Kaouari qui a suivi verra sa reprise passer de peu à côté alors que le but est vide. L’US Albi sort peu de son camp et ne se montre pas dangereux.
22eme Loic déborde, réussit à centrer en retrait, Valentin reprend, le gardien est battu mais un défenseur sort le ballon sur sa ligne. Ça fait 2 énormes occasions.
25eme minute, le fait du match, suite à un contact avec son défenseur, le gardien de l’US Albi se blesse. Ce fait aura pour avantage d’endormir les rouges et jaunes de l’ASPTT et de réveiller les bleus de l’US. En effet à partir de ce moment les rouges et jaunes confondent vitesse et précipitation et veulent marquer rapidement au lieu de prendre leur temps et continuer à faire tourner le ballon. L’ASPTT se mettra la pression tout seul avec une succession de fautes idiotes aux 30 mètres. Heureusement que l’US Albi est assez maladroit à cet exercice.
Mi-Temps 0-0, c’est triste....
Dès la reprise de la seconde mi-temps, c’est l’US Albi qui est à 2 doigts d’ouvrir le score suite à un ballon relâché par le portier des PTT. Les PTT continuent à faire trop de fautes.
55eme minute, décalage dans le dos de la défense, frappe de l’attaquant dans la course et arrêt de Minou. Ce coup-ci, c’était chaud.
59eme coup franc rapidement joué, but, mais l’arbitre le refuse. C’était au sifflet jeune homme...!!!! C’est la 65eme. Pas grave, Gabinou ce coup-ci cadre et trompe le gardien. 1-0 pour les PTT. Le plus dur est fait se dit-on sur le banc mais le spectacle n’est vraiment pas au rdv. Pas jojo du tout ce match. Bref....!!!!!
L’US Albi sort de plus en plus, obtient toujours des fautes aux 30 mètres mais jouent mal le coup et heureusement pour les PTT.
70eme suite à un centre l’attaquant ne parvient pas à cadrer sa frappe et voit son ballon passer au-dessus des cages des PTT. On était proche du 1-1.
83eme, ballon dans le dos de la défense des PTT, Loïc est battu, centre en retrait et ce coup-ci, c’est au fond. Alex ne peut rien faire à part récupérer le ballon dans les filets. 1-1, c’est mérité....
Il reste 10 minutes pour aller chercher la victoire, les PTT poussent dans les dernières minutes et accumulent les corners. A la 93eme, dernier corner, captain courage Benjamin reprend le ballon, le gardien est battu mais un défenseur veille au grain et sauve les siens sur sa ligne. Ce coup-ci c’est fini.

1-1, pas grand-chose à dire de plus. Triste match.... Va falloir que nos couleurs se ressaisissent et que les joueurs se mobilisent afin de ne pas gâcher la 2eme partie de saison qui commence dans 15 jours avec la réception de Vignoble. Ce serait bien dommage...!!!!

Jeanot81

Formée dans le club tarnais, Manon Cazes joueuse cadre de l’ASPTT Football de l’Albigeois, a accordé une interview à notre média partenaire Le #MagSport. Pour la native d’Albi, la situation actuelle des rouges et jaunes est un crève-cœur et l’affecte profondément. Face au péril sportif qui guette ce club dont l’histoire avec le foot féminin est séculaire, la doyenne (en nombre d’année passée au club) tire la sonnette d’alarme et convie ses coéquipières à renverser sur le pré, la dynamique négative qui les enlise petit à petit vers la relégation. Comme sur les pelouses de D2F ou de D1F, cette leader de combat, veut se battre jusqu’au dernier souffle pour préserver l’héritage sportif d’un club, qui tutoyait encore récemment, le gotha du football hexagonal.

Manon, toi qui a tout connu avec l’ASPTT, des entrainements à l’école de foot lorsque tu étais enfant à la D1, comment tu vis la situation du club en ce moment ?

La situation du club m’affecte énormément, être relégué en R1, c’est pour moi inimaginable. Il y a tellement de personnes qui oeuvrent pour améliorer le club et nos conditions que nous avons l’obligation de respecter leur engagement et de les RESPECTER en tant qu’individus. Je vivrais la relégation en D2 comme un échec, une trahison même de ma part. Ce club m’a énormément apporté que ce soit sur le plan sportif mais aussi humain, qu’il est impossible pour moi, d’être l’une des joueuse de l’équipe qui amène Albi en R1.

Comment réagit le groupe à la situation actuelle de l’équipe ?

La situation est extrêmement complexe pour nous… Alors, il est vrai que notre groupe est jeune, que notre équipe manque de niveau, mais, il est bien trop facile de se cacher derrière ses excuses. Ne pas avoir conscience de la gravité de la situation du club et le « je m’en foutisme » sont pour moi les réels problèmes de notre équipe. On manque de rigueur pendant les séances d’entrainements, de là à dire que qu’on ne l’est jamais ? Peut-être, du moins on ne l’est jamais ensemble. Si on ajoute le manque de maturité, qui est une véritable problématique dans cette équipe, ça devient très compliqué de bien travailler et avoir des résultats. Nous sommes sans cesse en train de nous déresponsabiliser. Comment être exigeante envers tes partenaires quand tu ne l’es pas envers toi-même ? Dès qu’il y a des critiques constructives, il faut absolument qu’elles soient entendues et acceptées. En résumé, nos comportements ne sont pas dignes de joueuses de D2. Nous devons changer notre posture et notre état d’esprit, pour faire des semaines ENTIERES d’entrainements de qualités. Nous avons la chance d’avoir deux semaines pour préparer la réception de La Roche sur Yon, nous devons AGIR . Et j’y crois !

Comment tu expliques cette situation ? Beaucoup parle d’un déficit de qualité technique, d’un manque d’envie, de largesse défensive ou encore du manque d’efficacité offensive mais quelle est ton explication ?

Comment marquer sans mouvement offensif ? Comment faire un « clean sheet » si à chaque match les marquages sur coups de pieds arrêtés ne sont pas effectués ? Ces deux exemples qui sont les véritables points noirs de notre équipe sont très significatifs et soulèvent à aucun moment le niveau de l’équipe. Ça vient plutôt interroger l’envie de se surpasser, la communication, l’intelligence de jeu et le respect des consignes de l’équipe. Ces des domaines dans lesquels nous sommes inexistantes le dimanche ou de manière discontinue.

Si Albi veut réagir et se sauver, qu’est ce qui doit changer ? Que doit changer le club, le staff, les joueuses ?

L’absence de joueuses expérimentées dans notre équipe est une véritable problématique. Mais en parler sans cesse, c’est juste une perte de temps. On ne peut plus agir et dessus et nous, joueuses, on a aucun contrôle dessus. La réflexion doit s’articuler autour de nous, nous, joueuses portant le maillot rouge et jaune, il est temps de devenir des COMPETITRICES. Bien que le dialogue et l’écoute, soient deux idées directrices des membres du staff, nous n’avons pas su bien les exploiter, ceci s’explique surement par notre manque de maturité. Aujourd’hui, il est temps d’arrêter de se faire des cadeaux et de se « brosser dans le sens du poil », sur le rectangle vert nous devons nous dire les choses, dans le seul objectif d’être à notre meilleur niveau. Concernant, les changements que je souhaiterai au niveau du staff, ça ne sert à rien d’en parler ici, il sera bien plus constructif pour l’équipe d’échanger directement avec eux pour réussir à trouver des solutions. Au sein du club ? Ca ne me concerne pas et si c’était le cas je donnerai mon avis à l’intersaison, mais pour le moment ma préoccupation première est de prendre des points.

Si tu avais un message à faire passer à l’ensemble de tes coéquipières, ce serait lequel ?

Affrontons le problème ensemble, responsabilisons nous ensemble et gagnons ensemble ! Si nous allons chacune puiser les ressources au plus profond de nous, nous allons y arriver. Je le VEUX et j’y crois ! Nous sommes arrivées cette année l’équipe était en D2, on sait pertinemment qu’à la fin de l’année que certaines vont partir, d’autres resteront l’année prochaine mais une chose est sure c’est que chacune d’entre nous doit avoir le désir, l’ambition, la volonté, le devoir de laisser notre club à ce même niveau.

Les matchs qui arrivent sont contre des concurrents directs : La Roche, Toulouse, Bergerac. Est-ce que ces rencontres scelleront le destin de l’ASPTT ?

A ce jour, on a une seule victoire, c’est une honte ! Alors qu’importe l’adversaire nous devons prendre des points. Le match nul ne nous intéresse plus, seul l’enchainement de victoires permettra le maintien. Que ce soit Issy-Les-Moulineaux ou Bergerac, l’objectif est le même, prendre les trois points.

Tu es issue de la formation albigeoise, tu as connu l’épopée en D1F. N’aurais-tu pas l’impression d’un énorme gâchis et d’un héritage des générations bafoué en cas en descente en R1 ?

C’est impensable pour moi. Au-delà des nombreux moments sportifs inoubliables que j’ai connus, l’ASPTT m’a beaucoup apporté humainement. Par son intermédiaire j’ai noué de véritables amitiés, des personnes m’ont vu grandir, je ne peux pas les décevoir. C’est une obligation pour moi de laisser ce club en D2. La majorité des filles qui sont passées à Albi en garde de très bons souvenirs, parce que malgré le peu de moyen, à l’ASPTT, on s’y sent bien et je suis réellement convaincu du potentiel de ce club. Si les réflexions continuent quant à sa structuration, Albi peut faire partie des clubs phares de D2.

Pour toi, quelles sont les forces de l’équipe ? Sur quoi pouvez-vous vous appuyer pour garder l’espoir d’un maintien ?

La jeunesse ! Mais nous ne l’avons pas exploitée encore. Le fait d’avoir cette fougue et cette hargne le dimanche nous permettra de ramener les trois points. Nous ne pouvons pas faire pire que la situation actuelle, donc nous devons jouer relâcher et chacune d’entre nous doit avoir confiance en ses capacités afin de s’exprimer librement sur le terrain.

Propos recueillis par Romain Brunot

Article rédigé par Loïc Colombié

Toutes les Actualités