Albi s'incline en fin de match

Score : Albi 0 – 1 Soyaux 
Score à la mi-temps : 0 – 0 
But : Tandia 94ème  
Spectateurs : 700
Arbitres : Solenne Bartnik assistée de Pierre Canil et Arthur Menager

Albi : Lambert – Mitchai ©, Cazes, Rouzies, Belkhiter – Roy-Petitclerc, Bayo (Khoury 46ème), Benlazar, Hanni (Policarpo 76ème) – Cazeau, Mijatovic
Non utilisées : Manuel, Schlepp, Massibot
Avertissements : Cazes 53ème, Mijatovic 75ème, 86ème Cazeau

Bordeaux : Munich – Deschamps, Rougé, Verges, Boudaud – Nakkach (Couturier 83ème), Tandia, Bourgouin – Clérac (Courel 80ème), Babinga (Dumont 61ème), Blais
Non utilisées : Moinet
Avertissements : Boudaud 29ème, Blais 76ème

L’ASPTT Albi s’est inclinée pour la troisième fois de la saison en autant de matchs. Ce coup-ci , les Albigeoises ont encaissé l’unique but du match à la 94ème minute. Au bout du temps additionnel sur un corner de Courel, entrée en cours de jeu, c’est Tandia qui s’est élevée plus haut que tout le monde et tromper une défense Albigeoise stoïque. Pourtant, au terme d’un match plaisant et équilibré, le match nul aurait été logique.

Les Albigeoises pouvaient compter sur le retour de leur capitaine Aivi Mitchai et des qualifications in extremis de Policarpo et Roy-Petitclerc. Ce sont les Albigeoises qui sont entrées le mieux dans la rencontre. Dès la 5ème minute, lancée idéalement par Benlazar, Cazeau déportée sur le côté gauche butte sur Munich. Soyaux répond rapidement avec un coup franc lointain de Nakkach. Elle a cherché le côté ouvert de la cage défendue par Lambert mais cette dernière se détend parfaitement. A la 9ème minute, suite au corner frappé par Nakkach, encore elle, c’est Boudaud qui surgit au 2nd poteau mais sa tête puissante est trop croisée. A la 16ème, suite à une perte de balle de Belkhiter, Bourgouin en profite sur son côté droit, repique dans l’axe mais écrase trop sa frappe. La réponse Albigeoise est cinglante, Mijatovic lance Cazeau plein axe mais le retour de Boudaud l’empêche d’armer sa frappe. Sous une chaleur estivale et dans un angle fermé, Bourgouin déclenche une frappe puissante mais Lambert parvient à détourner sur son poteau (37ème). Pour clôturer ce premier acte, c’est Albi qui repart de l’avant. L’enchaînement de Mijatovic, suite à la déviation de Cazes, restée aux avants postes pour l’occasion, ne parvient pas à tromper une Munich bien présente dans la partie.

Albi craque en fin de match
Au retour des vestiaires, le duo Garrigues-Genoux lance Khoury, absente depuis la fin de la saison passée pour apporter plus de percussion sur le front de l’attaque. Néanmoins, c’est Soyaux qui est le plus dangereux dans ce deuxième acte. Il faut la présence de Cazes pour détourner les frappes successives de Blais (54ème). 3 minutes plus tard, c’est la barre transversale qui vient sauver Albi sur une frappe de Clérac, étrangement seule aux 6m. Ce sont les Albigeoises qui sont les plus dangereuses en fin de match mais entre approximations techniques et mauvais choix, elles ne parviennent pas à forcer le verrou soljadicien. Cazeau (56ème), Belkhiter (73ème) ou Benlazar (78ème) étaient pourtant pas loin … C’est finalement Tandia, sur un corner, au bout du temps additionnel qui envoie le ballon mourir dans le petit filet de Lambert.

Soyaux repart donc en Charentes avec les 3 points de la victoire alors que les Albigeoises devront attendre avant de récolter leurs premiers points dans ce championnat.

P.Garrigues (Entraîneur d’Albi) : « Il faut relever la tête et rebondir à Lille. Le match nul aurait été logique mais on prend encore un but sur coup de pied arrêté alors que l’on a pas été battu dans le jeu. Je suis quelque peu abattu mais on ira à Lille avec de l’ambition, en étant conquérant. Je suis sûr qu’on va y arriver ».

Arielle Roy-Petitclerc (Joueuse de l’ASPTT Albi) : « C’est une déception. On avait le contrôle du match mais on n’a pas réussi à marquer. On a le devoir de se remobiliser pour aller chercher des points importants pour le maintien à Lille. On est très déçues mais il y a des points positifs. On va devoir continuer à travailler. »