Une entrée en matière très difficile

On le savait, le MHSC fait parti du TOP 4 du championnat de France, une équipe composée d’internationales avec dans ses rangs Anouk Dekker, championne d’Europe ou Kristin Veje, vice-championne d’Europe. Néanmoins, les Albigeoises avaient l’espoir de concurrencer les Héraultaises. Le duo Garrigues-Genoux avait bâti une équipe reposant sur un bloc défensif conséquent en titularisant les jeunes recrues parisiennes Stéphanie Bayo et Santana Sahraoui au sein d’une ligne de cinq défenseurs. Evoluant en 5-4-1 tout au long de la partie, les Albigeoises ont eu quelques difficultés à s’approcher du but de la recrue lyonnaise et internationale française Méline Gérard.

Les Albigeoises ont mis du temps avant de rentrer complètement dans ce match, en témoigne les frayeurs dès les premières minutes avec le centre de Veje pour une Gauvin trop courte, la frappe de Karchaoui après un raid solitaire sur ce même côté gauche ou la sortie salvatrice de Lambert dans les pieds de Blackstenius, l’attaquante suédoise lors des dix premières minutes. La réplique albigeoise arrive à la 22ème minute lorsque Mijatovic, esseulée sur le front de l’attaque tarnaise parvient à lancer Saulnier sur le côté gauche qui parvient à éliminer Torrent mais son centre n’a pu être coupé une Jaunarde. Sur l’action suivante, Montpellier ouvre le score. Le centre venue de la droite, déviée par Gauvin retombe sur Veje qui, enchaine avec une volée pied gauche que Lambert ne parvient pas à détourné. Trois minutes plus tard, c’est Blackstenius qui déborde côté gauche et trouve la tête de Gauvin, seule aux 6 mètres pour le 0-2.

La fin du premier acte se résume à une domination montpelliéraine, mettant le pied sur le ballon et mettant la portière albigeoise à contribution (35e, 40e) alors que les Tarnaises répondent par l’intermédiaire de Saulnier lancée par Bayo ou de Mijatovic servie par sa compatriote serbe, Pantelic.

Les nombreuses parades de Lambert, en vue pendant ce match, n’auront pas suffi pour éviter à Albi de sombrer face à un adversaire plus fort. Le Bihan (65e et 92e) rentrée en jeu à la place de Gauvin, Blackstenius (75; 88e ), Uffren (89e) rentrée en jeu à la place de Veje sont venues sanctionnées une défense albigeoise prise à de trop nombreuses reprises dans leur dos et physiquement empruntée.

Ce sont des entraîneurs « abattus, accablés » qui ont livré leurs premières réactions : « En prendre 7 à domicile, c’est très difficile. On envisageait autre chose même si nous savions que c’était un TOP 3 qui va jouer la Ligue des Champions. On prend 4 buts dans le dernier quart d’heure. C’est dommage puisqu’on a eu l’occasion de revenir à 1-2, ça aurait pu changer les choses. »

La Dépêche du Midi - RB

Toutes les comptes rendu