L'Asptt Albi rate le coche

Après deux défaites sèches contre les deux ogres du championnat, le PSG et l'Olympique Lyonnais, les Albigeoises avaient l'occasion de repartir du bon pied contre le promu bordelais. Les intentions albigeoises se virent dès la 4e minute lorsque Braunwart vit son tir capté par la gardienne girondine. Les Tarnaises cherchèrent à construire dans ces quinze premières minutes.

Tandis que de l'autre côté les Bordelaises jouaient le contre jusqu'à cette belle frappe captée par Cindy Perrault qui les mit dans le match.Et à ce moment, le rapport de force changea de côté, le pressing bordelais s'intensifia au contraire de celui des Albigeoises qui reculèrent. Et l'inévitable arriva à la 25e minute, lorsque Manon Cazes loupa son contrôle, ce qui permit à Cambot d'ouvrir la marque sur un superbe lob qui laissa de marbre Perrault.Sonnées, les Albigeoises auraient pu obtenir un penalty sur corner une minute plus tôt lorsque l'une d'elle fut accrochée irrégulièrement. Mais l'arbitre ne broncha pas malgré les protestations du public de Rigaud. L'Asptt essaya alors de pousser pour revenir à la marque avant la mi-temps. En vain, malgré une belle tête d'Anaïs Arcambal qui passa de peu à côté.En panne d'inspirationAu retour des vestiaires, alors que l'on s'attendait à voir une réaction de la part des joueuses d'Adolphe Ogouyon, ce sont les Bordelaises qui firent briller Perrault sur une belle reprise de volée. Le match s'enlisa alors, les Bordelaises, satisfaites du résultat défendirent sans relâche tout en essayant de planter des contres pour se mettre à l'abri. Le manque d'inspiration et de réussite de son équipe conduisit Adolphe Ogouyon a réalisé quelques changements avec notamment l'entrée de Pilar Khoury pour la dernière demi-heure. Cette dernière dynamisa l'attaque albigeoise par ses courses et appels dans la profondeur, mais rien n'y fit. Il manquait quelque chose aux Albigeoises pour égaliser. Les spectateurs crurent que l'expulsion de la milieu bordelaise Lardez pour un second carton jaune, allait apporter ce quelque chose à l'Asptt. Or il n'en fut rien, les Tarnaises s'empalèrent sur la forteresse girondine qui ne rompit pas, brisant l'espoir de première victoire de la saison des Albigeoises. À la fin du match, on en vint à se demander qui était le promu tellement l'ASPTT a rendu une pâle copie, notamment dans l'engagement et l'envie, face à une valeureuse équipe bordelaise. Il faudra vite se relever pour les Albigeoises, à commencer la semaine prochaine face à Guingamp, pour ne pas vivre une saison compliquée.

asptt albi 0 - bordeaux 1MT : 0-1, 300 spectateurs environ, Arbitrage de Mme Bartnik, asssistée de MM. Duarte Pinto et de M. Poux.But : Cambot Sarah (25e)ASPTT ALBI : Perrault ; Gouineau, Cazes, Arcambal (cap) ; Mitchai, Pantelic, Condon, Cazeau, Braunwart; Martinez, SolanetAvertissements : Pour Albi : Cazes (52'), Pantelic (59'), Cazeau (76')Pour Bordeaux : Lardez (26' et 78'). Expulsion : Lardez (78')BORDEAUX : Launay, Hamidouche (cap), Mustaki, Saboulard, Loumagne, Cambot, Sumo, Salomon, Istillart, Lardez, ElicècheRemplacements : Albi : 59' Braunwart par Khoury, 68' Pantelic par Cervera, 76' Condon par Benlazar. Bordeaux : 65' Loumagne par Ferreira, 77' Salomon par Montegut, 83' Cambot par Billaud.

«On va se serrer les coudes»Adolphe Ogouyon (entraîneur Albi) :«Nous avons été battus dans l'envie, on a probablement pensé que vu le résultat des Bordelaises contre Saint-Etienne, elles viendraient en victime expiatoire. J'avais pourtant prévenu mes joueuses. Nous avons fait une bonne première mi-temps malgré ce but encaissé. En seconde, nous avons été brouillons, même très brouillons. Comme l'a dit un de mes adjoints, ce n'est que la 3e journée. On va se serrer les coudes pour qu'au prochain match ce soit nous qui ayons le sourire.»

Jérôme Dauba (entraîneur Bordeaux) :«Le discours toute la semaine était de venir gagner ici, le fil conducteur était d'aller au combat. On a aussi mis en avant dans la causerie l'état d'esprit, on savait qu'on allait peut-être n'avoir qu'une demi-occasion. Albi est fort dans les duels, très physique, on le savait. Je pense qu'il leur a manqué de la lucidité dans le dernier geste. Mais je pense que cette équipe va s'en sortir cette année.»

Toutes les comptes rendu