Asptt Albi - FC Metz et la lumière vint !

Premier succès à domicile pour les Albigeoises

Il fallait gagner pour des Albigeoises en bien mauvaise posture après leurs deux défaites en match en retard. Le match avait pourtant mal commencé des deux côtés, les imprécisions techniques et mauvais choix se multipliaient dans ces premières minutes. Était-ce l'enjeu crucial de part et d'autre ou bien le champ de patates du stade Maurice Rigaud ? Difficile à dire. Ce sont pourtant les Albigeoises qui ont globalement dominé ce premier acte, sans toutefois parvenir à scorer. En effet, ni Cazeau ni la capitaine Manon Rouziès ne parvenaient à trouver le chemin des filets malgré des tentatives bien senties. À la demi-heure de jeu, les Tarnaises pensaient bien ouvrir la marque mais le corner de l'internationale serbe Mijatovic trouvait la barre transversale d'une Justine Lerond tout heureuse sur ce coup-là.

Asptt Metz 384

Cinq minutes plus tard, un cafouillage dans la défense messine amenait une action chaude mais finalement sauvée in extremis sur sa ligne par deux défenseures mosellanes. C'est avec un score rageant de 0-0 que les joueuses d'Adolphe Ogouyon regagnaient leur vestiaire, après avoir nettement dominé ce premier acte contre des Messines bien trop faibles. Malheureusement, ce rapport de force s'inversait en seconde mi-temps. C'est d'ailleurs l'attaquante messine Pekel qui se distinguait la première en manquant son face-à-face avec Lambert, encore une fois préférée à Perrault dans les buts albigeois. Même action dix minutes plus tard toujours pour Pekel qui perdait encore son duel, contre Lambert, de quoi donner raison au coach Ogouyon. Comme c'est souvent le cas, à force de ne pas concrétiser, on risque de se faire punir. Les valeureuses messines l'apprirent à leurs dépens en toute fin de match, dans le temps additionnel. Sur un centre de Saulnier, Khoury, étrangement seule au point de penalty, avait tout le loisir de conclure de près du pied droit. De quoi faire exulter tout un stade, sous les yeux du Préfet et de la maire d'Albi, Stéphanie Guiraud-Chaumeil. Albi ouvre enfin son compteur de victoire à domicile et sort par la même occasion de la zone de relégation, une première cette saison.

ASPTT METZ 253 bis

Adolphe Ogouyon (entraîneur Asptt Albi) : «On a eu des occasions très chaudes mais on n'a pas réussi à les convertir. En seconde mi-temps, on s'est mis le feu nous-mêmes et heureusement que notre gardienne nous a sauvés à plusieurs reprises. Ces erreurs sont sûrement dues au stress car nous étions obligées de gagner donc cela peut se comprendre. Par rapport à nos autres matchs, nous avons joué plus haut, c'est une énorme satisfaction, la mission est accomplie.»

David Fanzel (entraîneur FC Metz) : «C'est plus qu'une grosse déception, aujourd'hui il y avait la place. Bravo à Albi. C'est dur pour les filles mais on va s'accrocher. Qu'est ce qui nous a manqué ? Un but, j'avais dit que celui qui ouvrirait la marque gagnerait, aujourd'hui c'est Albi.»

Asptt Metz 259

Toutes les comptes rendu