L’ASPTT Albi face à Juvisy : si loin si près

«Tu verras, on va tenir 25 minutes, et après…», phrase entendue dans les travées de Rigaud…

Oui, les 20 premières minutes ont été assez délicates pour les albigeoises. 7e minute, l’attaquante essonnienne tire au-delà du deuxième poteau; 10e, bel arrêt de Perrault sur corner; 15e, Mitchaï protège intelligemment sa gardienne face à une attaquante dangereuse; 17e, Perrault repousse un tir de Diani; 19e et 20e, Arcambal et Mitchaï subtilisent le ballon aux attaquantes juvisiennes au moment de la frappe.

Pour autant, les joueuses de l’Asptt n’étaient pas surclassées, et au contraire, Pantélic débordait pour servir la même Kim Cazeau,face à la gardienne à deux doigts de s’incliner, les fesses à terre, et repoussant le ballon du bout du pied.

Hélas, à moins de 2 minutes de la mi-temps, Perrault, excellente tout au long du match, ne pouvait rien faire face à Catala (0-1).

Le nul au terme de cette première phase, aurait été le plus équitable, les jaune et rouge ayant développé un football tout à fait abouti.

Un match très intense

Au retour des vestiaires, dès les premières secondes, Solanet tirait, hélas au-dessus de la barre, après un service impeccable d’Arcambal.

C’est vrai dans tous les sports : quand on ne concrétise pas ses occasions face à une équipe réputée plus forte, l’histoire ne repasse pas les plats…

Au lieu d’une égalisation méritée, un ballon maladroitement repoussé par la défense donnait une idéale passe décisive à l’attaquante visiteuse Matéo (0-2). Les Albigeoises allaient-elles dès lors s’effondrer?

Non, mais elles allaient vivre 20 minutes délicates jusqu’à la crucifixion par un but de Botel, après une phase confuse devant les buts (73e, 0-3).

Mais là, l’acharnement des locales, le football très construit, plaisant, développé tout au long du match, a arrêté le compteur du débit. Et c’est même Gouineau qui, à la 82e, ajustait un tir qui aurait pu ramener la défaite à de plus justes proportions.

Le public, pris par l’intensité du match, a vu des locales livrant probablement une des plus belles prestations de leur histoire : Il devrait pouvoir applaudir à des victoires d’ici la fin du championnat, face à des équipes ne faisant pas partie des «big three».

 

crédit photo : https://fr-fr.facebook.com/pamisire/

Toutes les comptes rendu