Malgré la défaite l'Asptt assure l'essentiel

Du soleil, des tribunes bien garnies, un match âpre et… une défaite (1-3). L'Asptt peut s'en mordre les doigts au vu de la première mi-temps outrageusement en leur faveur, mais le football se joue en deux actes et le second aura été fatal à Albi.

L'essentiel nous diriez-vous était ailleurs, car avec les résultats de Bordeaux et Saint-Etienne (voir ci-contre), Albi se maintient dans l'élite. Seulement, à voir les mines déconfites dans le vestiaire albigeois, ce maintien en deviendrait presque anecdotique. En effet, il était question de suprématie régionale hier après-midi à Rigaud, puisque les Ruthénoises restaient sur deux victoires cette saison face à Albi et pointaient à une place derrière au classement.

Le Raf attaquait d'ailleurs le premier acte à toute vitesse et était récompensé par un but de la tête de sa capitaine, Cugat, bien aidée il est vrai par une défense apathique. Pourtant, peu de temps avant l'ouverture du score, les Albigeoises auraient pu marquer par l'intermédiaire de Rouziès puis de Cazeau. Mais la réussite offensive n'était clairement pas Albigeoise, comme ce fut d'ailleurs souvent le cas cette saison.

Mijatovic croyait pourtant avoir offert une balle d'égalisation à Khoury au quart d'heure de jeu, mais cette dernière attendit trop et voyait sa frappe repoussée par le poteau, au grand dam des supporters. Ce n'était que partie remise.

Cinq minutes plus tard, Mitchai lançait sur le côté droit Saulnier qui crochetait la latérale avant de tromper la portière du RAF. Ce but ne changea en rien la tournure du match et Albi continuait de dominer sans toutefois parvenir à prendre l'avantage avant la mi-temps. L'inévitable arriva alors au retour des vestiaires, Noiran, d'un superbe ciseau venait battre une Lambert impuissante.

Le match aurait alors pu basculer à l'heure de jeu mais l'arbitre estimait qu'il n'y avait pas main sur une tête de Khoury alors que celle-ci paraissait évidente. Peu de temps après, Lambert ratait sa relance et permettait à Bornes de sceller la victoire de Rodez.

Albi assurait cependant son maintien, pas de la meilleure des manières certes, mais au vu du début de saison difficile, cela reste une performance.

 

Adolphe Ogouyon (entraîneur Asptt Albi) :

«On aurait malheureusement aimé avoir le maintien par le biais d'une victoire aujourd'hui. Nous avons réalisé une bonne première mi-temps, sur cette mi-temps on méritait de gagner mais la seconde mi-temps on s'est fait marcher dessus, on va essayer de chercher les explications. Je pense que nous avons manqué de lucidité, d'application et avec la fatigue physique, d'autres joueuses ont puisé dans leurs réserves pour compenser les manques de certaines. J'observe aussi que l'on a encore manqué de beaucoup de réalisme devant comme durant toute la saison. Alors qu'au contraire Rodez a été très réaliste et cela fait la différence à la fin. Nous avons eu beaucoup de blessures cette semaine même si elles étaient bénignes cela a empêché certaines joueuses de s'entraîner, quatre joueuses sur les onze n'ont effectué qu'un entraînement vendredi. À Rodez, les filles viennent presque toutes de l'Aveyron et elles ont cette culture derby, ce qui n'est peut-être pas notre cas et cela nous a peut-être fait défaut.»

Anais Arcambal (capitaine Asptt Albi) :

«On est contente d'avoir le maintien mais là on est très déçues car on avait à cœur de réaliser un bon match devant notre public venu en nombre. Il y a eu des faits de jeu, cela nous a fait mal, on a essayé de revenir mais aujourd'hui cela ne nous réussissait pas. Il nous faut maintenant aller chercher la victoire à Soyaux pour faire mieux que la saison dernière au classement.»

Sébastien Joseph (entraîneur Rodez) :

«C'est un plaisir de se maintenir aujourd'hui car on savait que lors de la dernière journée contre Montpellier, cela aurait été dur. On voulait aller chercher ce maintien par nous-même et aussi gagner une place au classement. Ce derby s'est très bien passé, j'ai beaucoup aimé l'ambiance dans les tribunes avec les deux publics qui ont poussé derrière leur équipe, c'était une ambiance plaisante et je ne pense pas qu'il y ait eu d'excès d'engagement de la part des deux équipes. Je ne serais plus l'entraîneur de Rodez la saison prochaine mais j'espère que le club va garder son identité et sa qualité de jeu et se maintenir une nouvelle fois.»

IMG 4389

ASPTT Albi - Rodez: 1 /3
M.T : 1-1, 1500  spectateurs 

Arbitres : Mme Buffart assistée de Mr Samir et de Mr N'Guessan

Buts : Albi : Saulnier (22')

Rodez : Cugat (9'), Noiran (48'), Bornes (57')

ASPTT ALBI : Lambert ; Gouineau ; Cazes ; Arcambal (cap) ; Mitchai ; Khoury ; Pantelic ; Rouzies ; Cazeau ; Saulnier ; Mijatovic.

Rodez AF : Niphon ; Bornes ; Hoarau ; Daniel ; Barbance ; Lemaître ; Cance ; Guitard ; Couturier ; Cugat ; Noiran.

Avertissements : Albi : Pantelic (76'), Cazeau (89')

Rodez : Lemaître (51'), Cugat (75')

Remplacements : Albi : Mijatovic par Martinez (68') ; Mitchai par Condon (76')

Rodez AF : Barbance par Bonet (55') ; Lemaître par Austry (60')

Toutes les comptes rendu