ASPTT – St-Etienne : un nul équitable (0-0) et encourageant pour les Albigeoises

L'Asptt Albi reprenait la compétition face à l'AS Saint-Etienne, 6e du championnat. Il ne fallait pas être en retard pour le nombreux public de Rigaud venu assister en ce dimanche après-midi à ce match capital pour des Albigeoises mal en point au classement. En effet, dès la première minute de jeu, Peruzzetto, milieu offensive Stéphanoise, ancienne capitaine de l'Asptt, était toute proche de jouer un vilain tour à ses anciennes partenaires.

Au bon souvenir de Peruzzetto

Sa lourde frappe des 20 mètres était détournée du bout des gants sur la barre par Perrault, finalement apte à tenir sa place dans les buts malgré la proximité de son retour de la Coupe du Monde U20 en Papouasie Nouvelle-Guinée. À peine remise de ses émotions, la défense albigeoise subissait une minute plus tard un deuxième assaut : le coup franc de Peruzzetto, encore elle, trouvait Gago l'attaquante des Vertes.

Cette dernière voyait son plat du pied échouer sur le montant gauche d'une Perrault impuissante, toute heureuse de ne pas encaisser ce but. Le rythme retombait progressivement. Les approximations et imprécisions des deux côtés nuisaient à la construction de phases de jeu abouties.

La pelouse en piteux état de Rigaud n'arrangeait pas les choses, bien au contraire. Une reprise de la Stéphanoise Gherbi au point de penalty obligeait tout de même Perrault à réaliser une belle parade. Au quart d'heure de jeu, les Albigeoises répliquaient par un centre de Cazeau qui manquait de peu de trouver le bout des crampons de Pantelic. La défense de l'Asptt tenait la baraque, seulement inquiétée par deux coups francs stéphanois de peu au-dessus. Peu avant la pause, Tatiana Solanet bien inspirée décalait Kimberley Cazeau dont le tir frôlait le montant stéphanois.

201612121214 full

Le coaching ne change rien

Le score de 0-0 à la pause était plutôt flatteur pour les filles d'Adolphe Ogouyon, bien aidées par leurs montants. Le second acte, bien que peu emballant, voyait l'Asptt monopoliser le ballon sans toutefois apporter de gros dangers dans les derniers mètres adverses.

Les rentrées en fin de match de Gouineau, Condon et Girard n'ont pas apporté ce fameux premier but à domicile tant attendu par Rigaud. C'est donc naturellement que l'on s'est dirigé vers un score nul et vierge qui n'arrange aucune des deux équipes.

Et maintenant, place au derby, avec un déplacement à Rodez pour les filles de l'Asptt qui vont rencontrer une formation en pleine forme comme en témoigne leur victoire à Bordeaux ce week-end. Les progrès entrevus par intermittence dans le jeu et la nouvelle assise défensive seront autant d'atouts sur lesquels pourra s'appuyer Adolphe Ogouyon en attendant l'arrivée d'une attaquante providentielle au mercato.

ASPTT ALBI 0 - 0 SAINT-ETIENNE

1 000 spectateurs .

ASPTT ALBI : Perrault ; Schlepp ; Cazes ; Arcambal (cap) ; Benlazar ; Pantelic ; Rouzies ; Cazeau ; Cervera ; Martinez ; Solanet

Avertissements : Albi : Cazeau (67'), Cervera (76')

Saint-Etienne : Carré ; Boishardy ; Gherbi ; Chaumette ; Carage ; Vallet ; Clemaron (cap) ; Peruzzetto ; Sissoko ; Gauvin ; Gago

Remplacements : Albi : Benlazar par Gouineau (77') ; Solanet par Condon (83') ; Pantelic par Girard (85')

Saint-Etienne : Gago par Garbino (60') ; Vallet par Moreau (73') ; Gauvin par Pingeon (80')


Bernard Espié (Président Asptt Albi) :

«Je suis satisfait de ce nul, nous avons eu des occasions. On redémarre avec un résultat positif après cette trève. Rodez sera un match important pour la suite de notre saison et il nous reste aussi le déplacement à Montpellier pour le match en retard. Concernant le mercato, nous sommes toujours à la recherche d'une attaquante, nous avons quelques pistes mais elles ne sont pas toutes possibles, on verra bien...»

Adolphe Ogouyon (Entraîneur ASPTT Albi) :

«Oui, on peut parler de verre à moitié plein, car on n'a pas joué depuis 6 semaines en compétition. Certes il y avait les entraînements où l'on a beaucoup travaillé, notamment sur le plan physique. On appréhendait ce match car il nous fallait repartir de l'avant après cette défaite contre Juvisy (ndlr : 0-3). Les filles savaient que cela allait être dur et ont répondu présentes dans la combativité, en faisant preuve de rigueur. Le terrain était difficile et cela ne nous a pas permis de développer notre style de jeu. La victoire s'est jouée en première mi-temps, nos centres n'ont pas trouvé preneuse, il nous faut mieux se placer. En seconde mi-temps, Saint-Etienne ne s'est pas créé d'occasion alors que lors de leurs précédentes sorties, elles s'en étaient procurées beaucoup. C'est un motif de satisfaction, on a retrouvé une défense mais on a toujours ces carences offensives. Le recrutement d'une attaquante est envisagé et si on ne trouve pas une finisseuse, on essayera d'améliorer les forces en présence.»

Manon Cazes (Défenseur Asptt Albi) :

«On a réalisé un match solide, on a su répondre présent en défense et physiquement on était bien. Concernant notre début de match, on a eu besoin d'un temps d'adaptation. Il nous faut continuer à travailler et aller chercher la victoire à Rodez le week-end prochain.»

Hervé Didier (entraîneur de Saint-Etienne) :

«On prend ce point. C'était un match âpre entre deux équipes qui manquaient de rythme. On aurait dû marquer lors de nos temps forts en première mi-temps car sur la fin, on s'est fait bousculer. Oui, on a des regrets de ne pas avoir été efficace, mais c'est vrai qu'Albi a joué son jeu en nous pressant dans l'entrejeu.»

Toutes les comptes rendu