Score : ASJ Soyaux 1 - 1 Albi

Score à la mi-temps : 0 - 0 

Buts : Leuko (66ème) pour Albi, Bourgouin (SP) (70ème)

Avertissements : Leuko (62ème) et Mitchaï (70ème) pour Albi, Boudaud (80ème)

Spectateurs : 250 spectateurs

Arbitres : Anaelle Loidon assistée de Seyfullah Gocgun et José Da Silva

Soyaux : Munich – Verges, Rougé (Tolmais 67ème), Awona, Boudaud – Deschamps, Clérac, Courel (Djebbar 46ème) - Babinga, Bourgouin ©, Dumont

Non utilisées : Fleury, Moinet, Canon

Albi : Lambert - Schlepp, Cazes, Mitchai, Stefanovic -  Leuko - Mijatovic, Pantelic (Martinez 60ème), Condon (Bayo 52ème), Khoury (Saulnier 75ème)- Cazeau

Non utilisées : Belkhiter, Viollaz

Au cours d’un match haletant, Albi et Soyaux terminent la rencontre, dos à dos, sur le score de 1-1. Les Albigeoises sont 7ème au classement, à 2 points de la zone rouge mais à 3 points de la 5ème place.

Pour ce match comptant pour la 13ème journée de D1 Féminine, les Albigeoises se déplaçaient à Soyaux, près d’Angoulême. Soyaux, une équipe qui avait parfaitement démarré son championnat mais qui cale depuis quelques semaines. Les Albigeoises se rendaient donc en terre charentaise pour aller chercher les 3 points de la victoire.

Pour démarrer la rencontre, le duo Garrigues-Genoux opté pour la triplette Leuko, Pantelic et Condon, cette dernière faisant son retour en championnat. Du côté sojaldicien, l’entraîneur Sébastien Joseph innové, lui habitué à démarrer en 4-3-3, il passa en 3-5-2. Reposant sur une base arrière solide, composée de Vergès, Rougé et Awona et des latérales Boudaud et Dumont très offensives.

A l’inverse du match contre le LOSC, les Albigeoises et leurs entraîneurs se sont très rapidement adaptés au système adverse. Même si lors du premier acte, Soyaux met le pied sur le ballon, c’est Albi qui se procure les plus nettes occasions. A partir de la 20ème minute, le pressing Albigeois pose des problèmes à Soyaux en témoigne cette récupération de Leuko après un bon travail de Khoury qui apporte le danger devant le but adverse. La première occasion est néanmoins pour Soyaux. A la 26ème minute, Bourgouin élimine Cazes et lance Boudaud dans le couloir gauche qui va fixer Lambert, il faut un retour du diable vauvert de Schelpp pour annihiler cette occasion de but. Albi répond quelques  minutes plus. Sur un coup franc excentré, Mijatovic envoie le ballon dans la surface et Stefanovic, esseulée aux 6m reprend le ballon mais l’envoie largement au-dessus. La plus grosse occasion de la première mi-temps est en faveur des Tarnaises. Cazeau, omniprésente sur le front de l’attaque albigeoise se défait de Rougé mais bute sur Munich, Khoury a suivi mais sa frappe fuit le cadre. Dommage pour Albi. Les équipes retournent aux vestiaires sur le score de 0 à 0.

Au retour des vestiaires, Joseph procède à son premier remplacement. Djebbar, ancienne Albigeoise remplace Courel. C’est une seconde période très ouverte qu’ont livré albigeoises et sojaldiciennes mais, il faut le dire, faussée par un arbitrage plus qu’approximatif et largement discutable. Le premier tournant intervient à la 56ème minute. Sur une frappe anodine d’une Djebbar excentrée dans la surface de réparation, Leuko dévie le ballon de l’avant-bras. Mlle Loidon indique le point de pénalty. Clérac s’avance mais son plat du pied droit passe à côté. A la 65ème minute, Leuko ouvre le score pour Albi. A la suite d’un corner frappé par Mijatovic, la camerounaise, du pied gauche est la plus prompt pour pousser le ballon au fond (0-1). Dans la minute qui suit, Soyaux est tout prêt de revenir au score. Sur un coup franc frappé par Bourgouin, c’est un énorme cafouillage devant le but Albigeois. Malgré tout, le ballon semble bien avoir franchi la ligne, l’arbitre ne bronche pas. Cette fois-ci, l’erreur est en faveur des Albigeoises. 5 minutes plus tard, compensation arbitrale ou pas, un second pénalty est sifflé en faveur de Soyaux. Dans la même zone du terrain, cette fois les protagonistes sont Tolmais et Mitchai. Sur la frappe de la première, le ballon vient heurter l’avant-bras de la seconde qui était en train de se protéger le visage. Cette fois-ci, Bourgouin transforme la sentence en frappant fort (1-1). Dans le dernier quart d’heure, Albi se procure de nombreuses occasions mais ne peut reprendre l’avantage et les équipes en resteront là. 1 point de gagner ou 2 de perdues, c’est la question que nous avons posé aux coachs albigeois :

 « Avant le match, on l’aurait pris mais vu la physionomie, on a des regrets. On ne concède aucune occasion sauf les 2 pénaltys. On ne va pas se cacher derrière l’arbitrage car ce n’est pas ça qui nous fera avancer. Il doit tuer le match avant. C’est aussi notre premier point contre une équipe qui se classe au-delà de la 6ème place. Si on reproduit les mêmes performances contre Bordeaux et Lille qui seront des matchs à Rigaud, on gagnera. On note les progrès de l’équipe dans le jeu donc il y a beaucoup de positif à ressortir. »

Le prochain rendez-vous des Albigeoises, ce sera ce Dimanche à 14h30 avec la réception des Girondins de Bordeaux.

Score : AS Muret 0 – 8 ASPTT Albi

Score à la mi-temps : 0 – 2

Buts : Martinez (10ème, 53ème, 75ème) Condon (34ème), Schlepp (72ème), Saulnier (79ème), Pantelic (83ème) et Khoury (88ème)

Spectateurs : 100 spectateurs

Arbitres : Mme Savina Elbour assistée d’Emmanuel Julien et Maxime Lafon

AS Muret : Bodeyo – Dumas, Boury, Croise, Prosper – Barneoud, Lacaze (Coumbassa 59ème), Escudero, Rattin – Diaby, Boury (Andrieux 69ème)

Albi : Viollaz – Belkhiter (Stefanovic 46ème), Mitchai, Cazes, Schlepp – Pantelic, Condon, Martinez – Mijatovic (Khoury 68ème), Saulnier, Cazeau (Policarpo 58ème)

Non utilisées : Closset, Sahraoui

Les Albigeoises se sont facilement qualifiées pour les 16ème de finale de Coupe de France en battant  l’AS Muret, pensionnaire de DH (3ème niveau national) sur le score de 8 à 0.

Ce 32ème de finale de Coupe de France coïncidait avec le retour à la compétition des Tarnaises pour cette année 2018. Après une semaine de reprise, les entraîneurs Patrice Garrigues et Théodore Genoux ont fait le choix de donner du temps de jeu à des joueuses moins utilisées lors de la première partie de saison. On retrouvait alors dans le 11 de départ, Manon Cazes, Patricia Martinez, Kristina Pantelic ou encore Laurie Saulnier. Sur la pelouse synthétique du stade Colette Besson de Muret, les Albigeoises ont eu quelques difficultés à imposer leur rythme dans le premier acte. Malgré l’activité de Laura Condon, qui effectuait son retour sous les couleurs albigeoises, et la disponibilité de Kristina Pantelic, les Albigeoises peinaient à mettre leur jeu en place face à un adversaire inférieur mais méritant. Contre le vent en première mi-temps, Albi prend, néanmoins, rapidement l’avantage à la 10ème minute. Mijatovic lance Cazeau sur le côté qui accélère et centre pour Martinez qui n’a plus qu’à pousser le ballon au fond (0-1). Il faudra attendre la seconde partie de cette première mi-temps pour voir l’équipe d’Albi développer un jeu fluide et rapide. Les actions dangereuses s’accumulent devant le but de Bodeyo à partir de la 20ème minute mais ni Martinez, ni Saulnier, ni Mijatovic ne parviennent à corser l’addition. C’est finalement Condon à la 34ème minute qui inscrit le but du 2 à 0. Mijatovic trouve une nouvelle fois Cazeau sur le flanc gauche de l’attaque albigeoise qui prend son adversaire de vitesse et centre pour Condon qui conclut. (0-2). Le score aurait pu être plus lourd si Bodeyo, la portière muretaine n’avait pas réalisé un match d’envergure. Les deux équipes se séparent à la mi-temps sur le score de 0-2.

26230392 395571494226881 1231759181376485311 n

Dès la reprise, Stefanovic remplace Belkhiter au poste de latérale droite. C’est pied au plancher que les Albigeoises démarrent la deuxième mi-temps. Dès la 47ème minute, Mijatovic trouve Saulnier sur le côté gauche qui centre pour la tête de Martinez mais encore une fois, Bodeyo est à la parade. C’est finalement à la 53ème minute qu’Albi prendra 3 buts d’avance. A la suite d’un corner frappé par Mijatovic, Martinez, esseulée au 2nd poteau, propulse le ballon au fond des filets muretains. Après avoir résisté pendant une heure, les joueuses de l’AS Muret peinent physiquement et Albi prend nettement le dessus. Notons les belles réalisations de Schlepp, d’une splendide volée du pied gauche, de Khoury et de Pantelic via de puissantes frappes du pied droit.

C’est donc une belle opération pour les entraineurs albigeois, satisfaits de la prestation de leurs protégées : « On a fait un match sérieux, appliqué. Les filles ont abordé ce match sérieusement et ont bien travaillé. C’est un bon match de reprise. On se tourne maintenant vers le week-end et le déplacement à Soyaux qui sera un match important dans la course au maintien. »

En effet, les Albigeoises se rendront le week-end prochain à Soyaux, près d’Angoulême, pour tenter de garder leur avance sur leurs adversaires dans la course au maintien, les Albigeoises ne comptant que 2 points d’avance sur Guingamp, premier relégable.

Crédit Photo : MicaGBM @ PhootoRafettes

Score : Paris FC 1 – 0 Albi

Score à la mi-temps : 1 – 0 

But : Lahmari (25ème)

Spectateurs : 250 spectateurs

Arbitres : Anaelle Loidon assistée de Yanvo Fulbert et de Hafid Mouaad

Paris FC : Benameur - DeAlmeida, Cascarino, Butel, Soyer – Jaunera (Declercq 57ème), Bilbault – Lahmari (Tounkara 88ème), Thiney, Catala – Makanza (Bourdieu 69ème)

Non utilisées : Deville, Vaysse

Albi : Lambert - Schlepp, Rouzies, Mitchai, Stefanovic – Leuko, Mijatovic (Closset 46ème), Roy-Petitclerc (Pantelic 64ème), Benlazar (Saulnier 75ème), Khoury - Cazeau

Non utilisées : Massibot, Cazes

Les Albigeoises se sont inclinées 1-0 à Bondoufle contre le Paris FC pour le compte de la 11ème journée de D1 Féminine.

Mitigé, c’est l’adjectif qui qualifierait le mieux l’état d’esprit des Albigeoises après ce match. Rageant d’un côté puisque Albi n’a pas réussi à reproduire la même performance que la semaine passée face à Guingamp. Encourageant malgré tout car malgré avec un match moyen, les Albigeoises ont fait plus que résister face à cet adversaire prestigieux.

Auteures d’un premier quart d’heure prometteur, les Albigeoises ont nourri énormément d’espoirs. Décomplexé, Albi s’est procuré des situations intéressantes d’entrée de jeu. Cazeau dès la 4ème minute, bien lancée par Benlazar sur le côté droit, élimine Cascarino et retrouve Benlazar à l’entrée de la surface mais sa frappe est contrée. A la 10ème, Albi récupère le ballon dans ses 30 mètres et Mijatovic lance la contre-attaque. Aux abords de la surface, la milieu serbe cherche Cazeau mais son ballon piqué est trop long. Dommage, Albi aura laissé passer sa chance.

Il aura fallu 15 minutes aux Franciliennes pour prendre le jeu à leur compte, avec Jaurena et Bilbault aux commandes du jeu. Les décrochages incessants dans le cœur du jeu de Thiney et Catala laissent des espaces dans le dos des Albigeoises dans lesquels s’engouffrèrent les joueuses du Paris FC. En retard sur leurs adversaires, Albi s’épuise à tenter de récupérer le ballon. A la 24ème minute, sur un coup franc excentré sur le côté droit, Mijatovic met le ballon dans la surface de réparation et trouve sa compatriote Stefanovic qui enchaîne du pied droit, sa frappe vient frôler la barre transversale de Benameur. Quelques instants, c’est Paris qui prendra l’avantage. Thiney frappe un corner tendu au point de pénalty, Lambert, un peu courte, est devancée par Lahmari qui envoie le ballon sous la barre d’un puissant coup de tête (1-0). Le score aurait pu être plus lourd si Thiney (37ème, 43ème) avait trouvé la faille.

A la pause, Closset entre en jeu à la place de Mijatovic sur le flanc gauche mais rien n’y fait, le Paris FC garde le pied sur le ballon et se procure de nombreuses situations dans le deuxième acte mais manque d’efficacité. Une opportunité pour Albi qui réagit et croit en sa chance. En changeant de système de jeu, les Albigeoises récupèrent plus haut le ballon ont de réelles situations de revenir au score mais les approximations techniques et les mauvais choix annihilent toutes leurs chances. Dans les derniers instants, les coups de pieds arrêtés s’accumulent pour Albi mais Paris tient bon et remporte ce match.

Que de regrets pour Albi qui aurait pu revenir avec un résultat de Paris. Il faudra redoubler d’envie et de combativité pour venir à bout de Bordeaux, dimanche prochain. Malgré tout, Albi termine la phase aller du championnat à la 7ème place, le meilleur classement à ce stade de la saison mais à seulement 3 points de la zone de relégation. Rien n’est joué pour les Albigeoises qui devront se battre jusqu’à la fin du championnat si elles veulent rester au sein de l’élite.

Théodore Genoux (entraîneur de l’ASPTT Albi) : Je suis dégouté. On fait une très bonne entame mais on prend encore un but sur coup de pied arrêté trop tôt dans ce match. Je félicité quand même les filles qui rendent une copie honnête. Il faudra faire mieux le week-end prochain et on en est largement capable.

Score : Albi 2 – 0 Guingamp

Score à la mi-temps : 1 – 0 

Buts : Rouzies (10ème s.p), Cazeau (76ème)

Spectateurs : 600 spectateurs

Arbitres : Maika Vanderstichel assistée de Pierre Canil et Julien Maingret

Guingamp : Durand - Tcheno, Debever, Lorgeré, Dinglor - Palis, Pervier - Robert, Le Garrec, Ollivier (Fourre 61ème remplacée par Morin 64ème)- Oparanozie

Non utilisées: Labastard, Abadou

Albi : Lambert - Schlepp, Rouzies, Mitchai, Stefanovic (Belkhiter 66ème) - Leuko - Mijatovic (Closset 55ème), Roy-Petitclerc, Benlazar, Khoury (Saulnier 73ème)- Cazeau

Non utilisées : Sahraoui, Pantelic

Avertissements : Leuko (82ème)

Albi a remporté son 3ème match de la saison grâce à des réalisations de Rouzies et Cazeau. Les Albigeoises pointent désormais à la 7ème place.

C'est une victoire amplement méritée que sont allées chercher les Albigeoises face à Guingamp. Avant le match, les Guingampaises restaient sur 2 victoires consécutives, Albi a stoppé leur dynamique.

Il aura fallu attendre 5 minutes pour voir les Albigeoises prendre le jeu à leurs comptes. Emmenées par une défense de fer, un milieu de terrain travailleur et conquérant et une Cazeau en feu, rien ne pouvait arriver à Albi sur ce match. C'est d'ailleurs dès la 10ème minute de jeu qu'Albi prend l'avantage. Sur un corner frappé de la droite vers la gauche, par Mijatovic, Leuko surgit au premier poteau et se fait faucher par une Guingampaise, l'arbitre indiquant logiquement le point de penalty. C'est Rouzies qui s'en charge et qui transforme la sentence (1-0). 5 minutes plus tard, Albi aurait dû doubler la mise. Sur un mouvement collectif d'école, le ballon circule sur l'ensemble du terrain pour Cazeau qui déborde côté droit. Son centre est détourné par Durand mais ce dernier franchi la ligne. Les arbitres ne bronchent pas, le ballon avait pourtant franchi la ligne d'un bon mètre.

Ce n'est pas pour autant que les Albigeoises se désunissent. Sur un nouveau corner de Mijatovic, Cazeau, encore elle, pique au premier poteau mais sa reprise de volée du droit est repoussée par Durand. Guingamp tente de répliquer par des frappes lointaines de Le Garrec (30ème, 44ème) mais sans danger pour Lambert. A la 34ème minute, Benlazar lance parfaitement Khoury dans la profondeur mais la reprise de volée de l'attaquante canadienne fuit le cadre. En fin de mi-temps, Albi aurait même pu bénéficier d'un pénalty. Sur un énième corner frappé par Mijatovic, Cazeau reprend au premier poteau et son ballon qui prenait la direction des filets est stoppé par la main de Tchéno. Albi tourne à la mi-temps à 1-0 et c'est amplement mérité.

En deuxième mi-temps, les Albigeoises reculent et attendent les Bretonnes pour les piquer en contre. Toutes les tentatives buttent sur la solide défense albigeoise conduite par le losange axial Lambert, Mitchai, Rouzies, Leuko, infranchissable ce dimanche. Solidaires et acharnées, les Albigeoises ont pu compter les unes sur les autres durant les 96 minutes de jeu. A la 76ème, minute, sur une nouvelle relance de Benlazar, très propre dans son jeu de passe, Cazeau résiste à Deberver et élimine Lorgeré pour tromper Durand d'une puissante frappe du droit. Récompensée de son travail, l'équipe albigeoise résista dans les derniers instants au retour Guingampais.

Théodore Genoux (Entraîneur de l'ASPTT Albi) : "Tout d'abord, j'ai une grosse pensée pour mon collègue et ami, Patrice Garrigues qui est hospitalisé, cette victoire on lui dédie. Sur le match, c'et une victoire logique. C'est sûrement notre meilleur match de la saison. On a été très solide défensivement, on a produit beaucoup de jeu, on a été efficace offensivement. Je félicite les filles pour leur copie. Maintenant, il faut viser plus haut."

Score : Rodez 0 – 0 Albi
Score à la mi-temps : 0 – 0 
Spectateurs : 500 spectateurs
Arbitres : Victoria Beyer assistée de Luczynski Thomas et Damir Karaman

Rodez : Garcia ; Hoarau, Guitard ©, Infante, Banuta ; Saunier, Da Costa, Cance (Noiran 82ème) ; Austry (Bodain 76ème), Peruzzetto, Lemaître
Non utilisées
 : Saltel, Devez, Niphon
Avertissement : Hoarau (79ème)

Albi : Lambert ; Schlepp, Rouzies, Mitchai ©, Stefanovic ; Leuko, Roy-Petitclerc, Mijatovic (Sahraoui 86ème), Saulnier (Martinez 68ème), Cazeau, Belkhiter (Khoury 46ème)
Non utilisées : Hanni, Manuel

Les filles du duo Garrigues-Genoux partaient en Aveyron avec des ambitions. Avec un groupe au complet, l’objectif était clair, revenir avec les 3 points de la victoire.

La première mi-temps fut bien différente de ce qui avait été annoncé où les approximations techniques et les mauvais furent nombreux et des Albigeoises timorées, manquant d’agressivité. En résumé, un premier acte sans saveur. Albi ne passa pas loin de la catastrophe à la 29ème minute lorsque Stefanovic, placée dans le couloir droit de la défense, rend le ballon à Cance qui lance immédiatement Lemaitre. Lemaitre, reconnue pour ses talents de finisseuse trouve le poteau de Lambert, battue sur ce coup. Juste avant la pause, sur un des nombreux corners en faveur de Rodez, tous frappés par Peruzzetto, elle trouve Saunier qui plaça un coup de tête qui redescendit juste derrière la barre de Lambert. A la mi-temps, un score nul et vierge.

Au retour des vestiaires, du sang neuf et pas mal de permutations tactiques mais il faut attendre les dernières vingt minutes pour voir le match s’emballer. A la 69ème minute, Cazeau trouve Mijatovic sur le côté gauche qui adresse un centre sur Khoury. Malheureusement, le coup de tête fut trop timide et Garcia, la portière ruthénoise se coucha sur le ballon. A 82ème minute, c’est Lambert qui sauve le point du match nul à l’ASPTT Albi. Lemaitre, lancée à la limite du hors-jeu, à tout son temps pour ajuster Lambert mais cette dernière sort victorieuse de ce face à face. En fin de match, beaucoup d’espaces se créent entre les lignes et différentes situations se présentent en faveur des deux équipes mais aucune de débouchèrent sur de réelles occasions de but.

A la fin du match, le sentiment était mitigé entre la satisfaction du point ramené et les difficultés dans le jeu affiché par les Albigeoises.

Patrice Garrigues (Entraîneur de l’ASPTT Albi) : « On est satisfait du point quand on voit la physionomie du match et les actions nettes que nous avons concédées. Ça a été un match compliqué, fermé. Ça a été plus ouvert en fin de 2ème mi-temps, on aurait pu prendre l’avantage. On a manqué de réalisme, de détermination. On a fait trop de mauvais choix pour espérer mieux aujourd’hui. »

Angelique Schlepp : « Les matchs contre Rodez sont toujours difficiles, physiquement très intense. Ce qu’on retiendra c’est qu’on n’a pas craqué en fin de match. On repart avec un point et on les laisse derrière nous au classement donc comptablement, ce n’est pas une mauvaise opération. »

Toutes les comptes rendu