Score : Rodez 0 – 0 Albi
Score à la mi-temps : 0 – 0 
Spectateurs : 500 spectateurs
Arbitres : Victoria Beyer assistée de Luczynski Thomas et Damir Karaman

Rodez : Garcia ; Hoarau, Guitard ©, Infante, Banuta ; Saunier, Da Costa, Cance (Noiran 82ème) ; Austry (Bodain 76ème), Peruzzetto, Lemaître
Non utilisées
 : Saltel, Devez, Niphon
Avertissement : Hoarau (79ème)

Albi : Lambert ; Schlepp, Rouzies, Mitchai ©, Stefanovic ; Leuko, Roy-Petitclerc, Mijatovic (Sahraoui 86ème), Saulnier (Martinez 68ème), Cazeau, Belkhiter (Khoury 46ème)
Non utilisées : Hanni, Manuel

Les filles du duo Garrigues-Genoux partaient en Aveyron avec des ambitions. Avec un groupe au complet, l’objectif était clair, revenir avec les 3 points de la victoire.

La première mi-temps fut bien différente de ce qui avait été annoncé où les approximations techniques et les mauvais furent nombreux et des Albigeoises timorées, manquant d’agressivité. En résumé, un premier acte sans saveur. Albi ne passa pas loin de la catastrophe à la 29ème minute lorsque Stefanovic, placée dans le couloir droit de la défense, rend le ballon à Cance qui lance immédiatement Lemaitre. Lemaitre, reconnue pour ses talents de finisseuse trouve le poteau de Lambert, battue sur ce coup. Juste avant la pause, sur un des nombreux corners en faveur de Rodez, tous frappés par Peruzzetto, elle trouve Saunier qui plaça un coup de tête qui redescendit juste derrière la barre de Lambert. A la mi-temps, un score nul et vierge.

Au retour des vestiaires, du sang neuf et pas mal de permutations tactiques mais il faut attendre les dernières vingt minutes pour voir le match s’emballer. A la 69ème minute, Cazeau trouve Mijatovic sur le côté gauche qui adresse un centre sur Khoury. Malheureusement, le coup de tête fut trop timide et Garcia, la portière ruthénoise se coucha sur le ballon. A 82ème minute, c’est Lambert qui sauve le point du match nul à l’ASPTT Albi. Lemaitre, lancée à la limite du hors-jeu, à tout son temps pour ajuster Lambert mais cette dernière sort victorieuse de ce face à face. En fin de match, beaucoup d’espaces se créent entre les lignes et différentes situations se présentent en faveur des deux équipes mais aucune de débouchèrent sur de réelles occasions de but.

A la fin du match, le sentiment était mitigé entre la satisfaction du point ramené et les difficultés dans le jeu affiché par les Albigeoises.

Patrice Garrigues (Entraîneur de l’ASPTT Albi) : « On est satisfait du point quand on voit la physionomie du match et les actions nettes que nous avons concédées. Ça a été un match compliqué, fermé. Ça a été plus ouvert en fin de 2ème mi-temps, on aurait pu prendre l’avantage. On a manqué de réalisme, de détermination. On a fait trop de mauvais choix pour espérer mieux aujourd’hui. »

Angelique Schlepp : « Les matchs contre Rodez sont toujours difficiles, physiquement très intense. Ce qu’on retiendra c’est qu’on n’a pas craqué en fin de match. On repart avec un point et on les laisse derrière nous au classement donc comptablement, ce n’est pas une mauvaise opération. »

Score : Lyon 5 – 0 Albi
Score à la mi-temps : 1 – 0 
Buts : Hegerberg (2ème), Le Sommer (56ème), Kumagai (68ème), Abily (73ème) et  Mbock (89ème)
Spectateurs : 1500 spectateurs
Arbitres : Hélène Burban assistée de Benjamin Corre et Didier Jeanjean

Lyon : Bouhaddi ; Bronze, Renard ©, Mbock, Majri (Bacha 72ème); Van de Sanden (Cascarino 46ème), Kumagai, Hamraoui (Marozsan 53ème), Le Sommer ; Abily, Hegerberg
Non utilisées
 : Peyraud-Magnin, Buchanan

Albi : Lambert ; Schlepp (Stefanovic 81ème), Rouzies, Cazes, Mitchai © ; Leuko, Bayo, Pantelic, Saulnier (Closset 46ème), Roy-Petitclerc, Khoury (Mijatovic 65ème)
Non utilisées : Massibot, Benlazar
Avertissements : Cazes (55ème), Pantelic (69ème)

Après deux victoires consécutives, les Albigeoises se sont inclinées sur le score de 5 à 0 face à l’Olympique lyonnais. Pour les suiveurs peu assidus du football féminin, cela pourrait passer une correction. Au vu de la rencontre, c’est loin d’être décourageant.

C’était tout simplement la meilleure équipe du monde qu’affrontait l’ASPTT Albi. Au coup d’envoi, que des internationales sur le terrain côté lyonnais. Des françaises bien évidemment avec Le Sommer, Abily ou Renard mais aussi une anglaise, Lucy Bronze arrivée à l’intersaison de Manchester City ou Shanice Van de Sanden qui s’est révélée au grand jour cet été, lors de l’Euro qu’elle a remporté avec son pays, les Pays-Bas. La marche était trop haute pour les Albigeoises. Face à des championnes de France plus grandes, plus fortes, plus rapides et plus habiles techniquement, les Albigeoises savaient à quoi s’attendre. Et elles ont été loin d’être ridicule. Valeureuses et combatives, les joueuses de l’ASPTT Albi ont vendu chèrement leur peau. Pourtant, tout avait mal débuté. Dès la 2ème minute, Lyon ouvre le score. Sur un débordement d’Abily, cette dernière centre et trouve Hegerberg seule au second poteau qui n’a plus qu’à pousser le ballon au fond. On s’attend alors au pire dans la tribune du stade Rigaud (plus que pleine à cette occasion). Loin de là, c’est un premier acte plein de bravoure que livrent les Albigeoises. Vaillantes, présentes dans les duels, elles gênent considérablement les lyonnaises. De plus, lorsque les Albigeoises faillissent, elles peuvent compter sur leur gardienne, Gabrielle Lambert, auteure d’une belle prestation. Comme à la 12ème minute où elle sort d’une claquette magistrale, la tête d’Hegerberg alors à bout portant. Les Albigeoises tiennent ce score de 1-0 jusqu’à la mi-temps. C’est avec beaucoup d’ambition que revient Albi. On est d’ailleurs proche du hold-up avec Khoury qui élimine Renard et cherche Roy-Petitclerc mais il faut le retour in extremis de Bronze pour dégager le ballon. C’est sur coup de pieds arrêtés que les Albigeoises lâcheront. A la suite d’un coup franc excentré d’Abily, Le Sommer est oubliée par la défense et double la mise (0-2). Kumagai, sur pénalty, à la suite d’une faute de Manon Cazes, prend Lambert à contre-pied et inscrit le 3ème but (0-3). Abily, à la 73ème minute, après un corner de Marozsan reprend de volée le ballon écarté par Leuko (0-4). En toute fin de match, c’est Mbock qui ouvre son compteur en reprenant au second poteau le ballon déviée par Hegerberg (0-5).

Les Albigeoises peuvent donc ressortir la tête haute de cette défaite. Défaite qui a énormément de similitude avec celle de la saison 2015-2016 où elles étaient inclinées 0-4 suite à 4 buts sur coups de pieds arrêtés face à ce même adversaire. Les regards se tournent maintenant vers l’Aveyron et le déplacement à Rodez pour le compte de la 9ème journée de D1 Féminine. 

Patrice Garrigues (Entraineur de l’ASPTT Albi) : « Il y a un gros mécontentement sur l’entame de match. On avait axé notre préparation sur le 10 premières minutes avec comme consigne de ne surtout pas prendre de but. Pour autant, on a su rester à flot. On n’a pas baissé le bras et on sort qu’avec 0-1 à la mi-temps ce qui est plutôt positif. Tant qu’il y avait qu’un but d’écart, il pouvait y avoir des possibilités. En seconde mi-temps, la qualité de l’effectif lyonnais a pris le pas même si pour autant on ne s’est pas désunis. On a pris 4 buts sur coups de pieds arrêtés, donc on n’a pas été pris à revers défensivement. On dit depuis plusieurs semaines qu’on peut s’appuyer sur une bonne défense et ça s’est encore avéré ce soir. »

Théodore Genoux (Entraineur de l’ASPTT Albi) : « Je suis un peu déçu car je suis un gagneur et perdre 5 à 0 à domicile ça fait toujours mal. Je trouve qu’on fait une très bonne première mi-temps mis à part ce but qu’on prend très tôt, on fait 43 minutes de très bonne facture, on défend super bien, elles ne sont pas dangereuses. On a eu quelques situations offensives face à un adversaire de cette qualité-là donc c’était intéressant. A la mi-temps, j’y croyais. C’est ce que j’ai dit aux filles : Pourquoi pas nous ? Lyon n’était pas très en forme. Le second but a atténué tous nos espoirs. On a plus souffert en 2ème mi-temps, elles nous ont bien fatiguées mais on fait un bon match défensif et ce 5-0, je le trouve hyper sévère pour mes filles.

Aivi Mitchai (Capitaine de l’ASPTT Albi) : « On est déçues. On fait une bonne première mi-temps, on est solidaires ce qui nous permet de rentrer au vestiaire en y croyant. En 2ème mi-temps, ça a été plus compliqué. On a des erreurs qui s’additionnent de notre côté en 2ème mi-temps et ce qui fait la différence entre les grandes équipes et les équipes comme Albi. On a été en difficultés sur les coups de pieds arrêtés puisque sur les 5 buts, on en prend 4 sur ces actions de jeu. Il va falloir encore et encore travailler dessus.

Score : Marseille 1 - 2 Albi
Score à la mi-temps : 1 – 0 
Buts : Asseyi (5ème) ; Cazeau (53ème, 80ème)
Spectateurs : 200 spectateurs
Arbitres : Solenne Bartnik assistée de Andy Goncalves et Camille Daas

Marseille : Richard ; Soulard, MBassidje, Gadea, Lakrar ; Dali (Alidou d’Anjou 61ème), Coton-Pelagie, Pizzala © ; Cardia, Caputo (Traoré 87ème), Asseyi
Non utilisées
 : Saint-Léger, Laplacette, Ferral
Avertissement : Cardia (30ème et 60ème)
Exclusion : Cardia (60ème)  

Albi : Lambert ; Schlepp, Rouzies, Mitchai, Belkhiter (Stefanovic 62ème) ; Leuko, Bayo (Saulnier 58ème), Poy-Peticlerc ; Cazeau, Pantelic, Khoury (Closset 79ème)
Non utilisées : Manuel, Mijatovic
Avertissements : Saulnier (72ème)

Les Albigeoises ont réalisé lors de la 7ème journée de D1 Féminine en allant s’imposer 2-1 à Marseille. Elles partaient ambitieuses et en confiance, elles reviennent fières et heureuses mais ce fut loin d’être simple.

Contre le vent lors du premier acte, les Albigeoises ont subi les vagues marseillaises. Pourtant, ce sont bien les Tarnaises qui se sont procurées la première situation du match. Khoury déborde côté gauche, résiste au retour de Gadéa et cherche en retrait Pantelic, trop courte.
Les filles du duo Genoux-Garrigues craque rapidement dans ce match. Dès la 5ème minute, Caputo est trouvée sur son côté, élimine Belkhiter et trouve Asseyi, seule au 2nd poteau qui n’a plus qu’à pousser le ballon au fond (1-0). Tout au long du premier acte, les Albigeoises subissent le jeu court et huilé des locales. Elles résistent tant bien que mal, sans que Lambert ne soit mis à contribution. Elles tentent de sortir en jouant sur la vitesse de Cazeau ou la percussion de Khoury mais rien n’y fait. Bousculées dans les duels même si Leuko essaie de bousculer l’entrejeu marseillais et luttant contre les rafales du Mistral, Albi tourne à la pause menée sur le score de 1-0.

A la mi-temps, le discours des entraîneurs est simple et clair : « On a été mauvaise mais on est mené que 1-0. Tout est possible, si vous avez envie de gagner ce match, vous en avez la capacité, vous n’avez qu’à le décider et tout mettre en place pour ».

Les Albigeoises reviennent métamorphosées. Avec l’aide considérable du Mistral, les Albigeoises jouent plus haut, vont chercher les Olympiennes et sont bien plus présentes dans l’impact. Dès la 53ème minute, Bayo lance Cazeau qui trompe Richard d’une frappe puissante au premier poteau (1-1). A la 60ème, la rencontre connait un nouveau rebondissement. Candia, pourtant déjà avertie à la 30ème, découpe littéralement Belkhiter par derrière et est logiquement exclue. [On attend d’ailleurs des nouvelles de Belkhiter partie faire des examens à l’hôpital de Marseille.] Ironie du sort, c’est Marseille qui remet alors le pied sur le ballon et Albi qui recule dangereusement jusqu’à la 75ème minute. A la 80ème minute, dans les 30 mètres marseillais, Pantelic échange avec Roy-Petitclerc qui lance une nouvelle fois Cazeau qui s’en va battre Richard pour la 2nde fois du match (1-2) .C’est au bout de la 6ème minute de temps additionnel que Mme Bartnik libère les Albigeoises qui peuvent fêter leur victoire. Victoire importante qui leur permet de consolider leur 8ème place et de revenir sur les talons de Lille, 7ème.

Théodore Genoux (Entraîneur ASPTT Albi) : On a connu une première mi-temps compliqué, on ne gagnait pas un duel, on était en retard sur les 2nds ballons, on n’accompagnait pas nos attaques. On leur a demandé d’avoir de l’orgueil car il était possible de l’emporter. Il fallait aller les chercher plus haut pour égaliser et c’est ce qu’on a fait. On est satisfait, car on venait pour prendre les 3 points mais on ne va pas s’arrêter là. On est sur une grosse dynamique. Le groupe qui est né à Lille se développe et le travail paye.

Kim Cazeau (joueuse de l’ASPTT Albi) : On revient avec de meilleures intentions après la pause. On est allé les chercher plus haut et avec l’aide du vent, ça a mis Marseille en difficultés. En 1ere mi-temps, contre le vent, ça a été compliqué. On a pris le but très rapidement qui nous a touchés mentalement. On a quand même su tenir jusqu’à la mi-temps pour se remobiliser et jouer sur leurs points faibles. On savait que Marseille attaqué en nombre donc on les attendait pour les contrer et aller chercher la victoire. On prend le large sur nos adversaires directs, c’était important de prendre de points à l’extérieur car on reçoit Lyon le week-end prochain. A titre individuel, je veux mettre le plus de buts possibles pour permettre à l’équipe de remporter le plus de matchs. C’est mon premier doublé en D1 donc je suis très satisfaite.

Patrice Garrigues (Entraîneur ASPTT Albi) : C’est que du bonheur. Ca concrétise la bonne période dans laquelle on est. On a pu travailler sereinement après Fleury pour aller chercher des points à Marseille. On venait avec ambition et confiance. Sur le match, on s’est fait très peur en première mi-temps. Marseille prend tôt le score mais ça nous laisse le temps de revenir. Malgré tout, on a connu un premier acte compliqué dans l’agressivité et la combativité, qui étaient les clés du match. On a montré un tout autre visage en 2ème mi-temps. Le discours de la mi-temps a été direct et virulent. On a une équipe qui n’a pas montré de caractère lors du premier acte mais qui a été capable de réagir. Le vent a aussi eu un rôle important, on l’a eu contre en première donc on a été en difficulté. En 2ème mi-temps, l’avoir dans le dos nous a permis de jouer plus haut et Marseille est moins sorti. Je pense qu’un tournant du match est l’expulsion de Cardia. A ce moment-là, on a perdu en intensité et l’OM a montré un meilleur visage. Malgré tout, on se procure de nouvelles occasions et on prend le score. On mérite notre victoire sur le deuxième acte. Mention particulière aux filles pour leur réaction et leur état d’esprit. Ca nous permet de bien préparer la fin d’année qui va être important pour atteindre l’objectif Maintien (réceptions de Bordeaux et Guingamp, déplacement à Rodez).

Score : Albi 1 – Fleury 0
Score à la mi-temps : 0 – 0 
But : Saulnier 90ème+3
Spectateurs : 800 spectateurs
Arbitres : Maika Vanderstichel assistée de Thomas Luczynski et Bernard Laybats

Fleury : Gignoux - Coudon, Multari, Sissoko, Butel - Châtelain, Corboz - Rabanne ©, Amani, Fernandes (Dunord 59ème) - Palacin (Traikia 78ème)
Non utilisées : Bocquet, Jouan, Benoist
Avertissement : Multari 86ème

Albi : Lambert - Mitchai ©, Cazes, Rouzies, Belkhiter - Leuko, Roy-Petitclerc, Pantelic (Mijatovic 46ème), Khoury (Closset 71ème), Stefanovic (Saulnier 54ème), Cazeau
Non utilisées : Schlepp, Massibot
Avertissements : Pantelic 32ème, Cazes 56ème,  Mijatovic 82ème

C’est au bout du suspense, à la 92ème minute que l’ASPTT Albi, par l’intermédiaire de Laurie Saulnier a battu le FC Fleury 91. Ca y est, elles ont décroché leur première victoire de la saison. Leur solidarité, leur abnégation et leur force de caractère leurs ont permis d’obtenir ce résultat.
Les 800 spectateurs sont passés par toutes les émotions dans ce match important pour la course au maintien. Dès la 10ème minute, Belkhiter, en jambes dans cette partie adressait un fabuleux centre au second poteau. Cazeau, qui s’était défaite du marquage ne put rabattre ce ballon. A la 18ème minute, c’est le coup de froid au Stade Rigaud, lancée dans la profondeur Amani est crochetée par Belkhiter, pénalty logique. Rabanne s’avança alors devant Lambert mais rata complètement sa frappe. Pas grand-chose d’autre à signaler pour ce premier acte. A la reprise, Albi était tout prêt de se faire prendre. Rabanne, depuis son côté droit dévissa son centre qui s’écrasa sur la barre de Lambert. Dominées, sans être inquiétées les Albigeoises prirent le dessus physiquement dans les 15 dernières minutes. L’espace dans le dos de la défense francilienne fut alors exploitée. A la 84ème, Saulnier se joua de Sissoko et tenta sa chance à l’entrée de la surface fuyait le cadre. 3 minutes plus tard, Saulnier, encore elle, lancée à la limite du hors-jeu, élimina Gignoux mais ne peut rabattre sa frappe qui heurta le poteau. A la 89ème, c’est Leuko, qui expédia une frappe soudaine qui retomba juste derrière la barre. C’est finalement à la 93ème minute que le public albigeois a pu exulter. Mitchai récupère le ballon dans les pieds d’Amani lance Closset sur le côté gauche qui adresse un centre pour Saulnier qui s’arrache pour pousser le ballon au fond des filets.

L’essentiel est acquis. Albi obtient sa première victoire et peut se donner un peu d’air sur la zone de relégation. De quoi passer cette semaine de repos, l’esprit léger.

Théodore Genoux (Entraîneur Albi) : « Ça n’a pas été notre meilleur match mais c’est celui que l’on gagne. On a été solide défensivement, on n’a pas concédé beaucoup d’occasions. On a quand même manqué d’impact au milieu du terrain, à la récupération du ballon. On s’est fait peur dans les 15 premières minutes de la 2nde mi-temps mais on a eu le mérite de bien rester en place. Il est logique de marquer car on a un gros temps fort en fin de match. La roue a tourné sur ce match, on va pouvoir dormir cette nuit ! Je suis content pour les filles, elles le méritent ! »

Laurie Saulnier : « Ça a été une délivrance. Ça fait deux matchs où l’on fait de bonnes prestations mais sans la victoire. Ça fait vraiment plaisir, ça va nous permettre de remonter au classement. J’ai concrétisé le travail de l’équipe. C’est grâce au groupe que l’on  a gagné aujourd’hui et je suis très fière d’elles. » 

Score : Paris SG 1 – 0 Albi
Score à la mi-temps : 0 – 0 
But : Delie 55ème
Spectateurs : 1000 spectateurs
Arbitres : Florence Guillemin assistée de Adrien Crumois et Alexandre Salmon

PSG : Endler – Boulleau, Erika, Georges, Perisset (Lawrence 46ème) – Geyoro, Diallo ©, (Formiga 63ème), Boquete – Pekel (Baltimore 46ème), Diani, Delie.
Non utilisées : Kiedrzinek, Berglund

Albi : Lambert – Schlepp, Cazes, Rouzies ©, Belkhiter – Leuko, Bayo, Pantelic (Benlazar 67ème), Khoury (Roy-Petitclerc 41ème), Cazeau - Mijatovic (Closset 59ème)
Non utilisées : Manuel, Massibot
Avertissements : Cazes 84ème

Les filles de l’ASPTT Albi se sont inclinées sur le plus petit des scores, 1-0, face au PSG.
Après un déplacement compliqué pour les filles d’Albi puisqu’elles ne sont arrivées qu’à 23 heures à leur hôtel, elles ont fait preuve d’une énorme débauche d’énergie pour tenter de contrer un PSG qui avait fait tourner son effectif, pas de Katoto, de Cruz ou de Morroni. Tactiquement, Albi a démarré son match comme il l’avait terminé à Lille. Un 4-1-4-1 avec la rentrée de Leuko qui a beaucoup apporté dans l’entrejeu albigeois.

Après un premier quart d’heure d’observation, le PSG est passé à l’attaque. Sous l’impulsion de la centaine d’Ultras parisiens, Delie glisse le ballon à Pekel dans le dos de Cazes mais Lambert vient ème)sauver une première fois ses coéquipières en remportant son face à face (17ème). Ce fut le départ d’un quart d’heure compliqué pour les Tarnaises ou les assauts parisiens se répétèrent mais les différentes interventions de Lambert (21ème, 24ème, 43ème, 45ème) retardèrent l’échéance. De plus, la réussite était côté Albigeois puisque le poteau sur une tête de Delie (22ème) et la barre transversale (27ème) sur une tête de Diani permirent de rentrer aux vestiaires sur un score de parité (0-0).

La physionomie resta la même à la reprise avec des Parisiennes dominatrices et des Albigeoises valeureuses et appliquées défensivement. Les Albigeoises craquèrent à la 55ème, un ballon remis en cloche par-dessus une défense désorganisée retombe sur Delie qui crucifia Lambert. Ce but eu pour conséquence de réduire la pression des Parisiennes sur le but Albigeois. Malgré tout, les Parisiennes ont réussi à se procurer quelques occasions par l’intermédiaire des centres de Boulleau ou des débordements de Lawrence. A la 86ème minute, Diani parvient à reprendre un ballon de la tête au 2nd poteau mais Rouzies, capitaine d’un jour, suppléa une Lambert prise à défaut en renvoyant le ballon sur la ligne. En fin de match, les quelques récupérations hautes des Albigeoises auraient pu déboucher sur un véritable hold-up mais les approximations techniques et les mauvais choix ne l’ont pas permis.

Les Albigeoises peuvent donc revenir la tête haute du voyage au PSG, beaucoup de points positifs sont à relever de cette rencontre. L’engagement et la détermination devront être les mêmes le week-end prochain pour un match capital en vue du maintien avec la réception de Fleury.

Patrice Garrigues : « Je tiens à féliciter les filles, elles ont fait un gros match. Ce qu’elles ont fait aujourd’hui, c’est très fort. On engrange de la confiance et de l’expérience malgré la défaite. Si on continue comme ça, on se maintiendra. »

Patrice Lair (Entraîneur du PSG) : « Les Albigeoises se sont bien défendues. Nous, on obtient une victoire, point final. On a rempli le contrat et on s’améliore. Les filles ont bien travaillé mais je suis déçu de notre première mi-temps. On s’est fait peur mais on a gagné. »

Toutes les comptes rendu