Les Albigeoises reçoivent le Paris FC pour la 21ème et avant-dernière journée de championnat. Une victoire assurerait le maintien de l’ASPTT. Coup d’envoi Samedi à 15h au stade Rigaud.

Les joueuses de Théodore Genoux et de Patrice Garrigues sont revenues victorieuses, non sans mal, de leur déplacement à Guingamp. Après plus de 24 heures de minibus, les Jaunes et Rouges sont arrivées Lundi matin à 6h, à Albi. Autant dire qu’une grande partie de leur semaine de préparation a été axé sur la récupération et la remise en forme. En effet, ces filles remettent le bleu de chauffe dès ce samedi pour assurer leur maintien. Une victoire contre le Paris FC permettrait au club du président Espié de rester en D1. De son côté, le Paris FC, confortablement installé au 4ème rang de la D1 entend terminer sa saison sur une bonne note. Anciennement FCF Juvisy, les joueuses amenées par leur emblématique capitaine Gaëtane Thiney (146 sélections en Equipe de France) sont passées sous le giron du Paris FC cette saison dont la section masculine évolue en Ligue 2. Au niveau des résultats, le PFC a peiné dans cette deuxième partie de saison ne connaissant la victoire que contre le LOSC le week-end passé. Des matchs nuls contre Rodez, Bordeaux, Soyaux et des défaites contre Guingamp ou l’OM, tel est le bilan de la seconde moitié de saison des Franciliennes.

dynamique paris fc

Mais les résultats sont trompeurs, à l’aise techniquement, en place tactiquement et solide physiquement, cette équipe fait partie des épouvantails de la D1.

Du côté Albigeois, cette victoire lors de la 20ème journée à Guingamp leur a permis d’exulté, leur laissant même penser pendant un instant que le maintien était acquis. Malheureusement, la victoire de Rodez face à Fleury rebat les cartes dans la course au maintien. C’est une fin de championnat haletante que s’apprête à vivre les Albigeoises.

Pour ce match, Albi pourra compter sur le retour de Dejana Stefanovic, l’internationale serbe, pleinement remise de son entorse et sur l’ensemble des filles présentes à Guingamp.

Pour cette rencontre, il est sûr qu’Albi ne partira pas favori mais l’enjeu de ce match, pour les Albigeoises pourrait bien faire pencher la balance.

Manon Cazes, pilier de la défense Albigeoise

Native d’Albi, première licence à l’ASPTT à 7 ans, elle apprend à taper dans le ballon sur Caussels avant de partir au TFC à 14 ans. Manon revient finalement en 2015. Depuis qu’elle a intégré l’effectif de la D1, elle s’est imposée au sein de la défense centrale albigeoise. Imposant sa puissance athlétique et sa détermination sans faille, elle fait déjouer nombreuses de ses adversaire. Elle revient avec nous sur cette fin de saison.

Au classement, depuis la 4ème journée, vous avez toujours été au-dessus de la zone de relégation. La peur de descendre existe-t-elle encore ?

Dès le début de la saison, on savait qu’on aurait le maintien à jouer, c’était notre objectif. Ne pas avoir été dans la zone rouge nous prouve que nous avons les qualités pour rester en D1, ce serait d’autant plus dommage de tomber à 2 journées de la fin. On n’a pas peur, on a confiance en nous. On a notre destin en main.

Tu es dans une situation paradoxale puisque tu t’entraînes tous les soirs à Albi mais tu résides à Toulouse. Est-ce que tu peux nous raconter ton quotidien ?

C’est un rythme de vie difficile. J’ai ma scolarité dans laquelle je m’investis pleinement. Je finis vers 17h, je prends la route pour Albi. C’est usant mentalement et physiquement. Quand on a des journées compliquées, c’est dur de se mettre dans la séance d’entrainement. C’est difficile d’accorder notre vie sportive, scolaire et personnelle, ça demande beaucoup de sacrifices.

Quels ont été et quels seront les moments clés de cette saison ?

La première victoire contre Fleury et la seconde enchaînée à Marseille ont permis de nous lancer. Je dirais que le match de Fleury sur la phase est arrivée au bon moment. Enfin, le match dernier contre Guingamp nous permet d’avoir notre destin en main, maintenant, il faut confirmer.

Peux-tu nous parler des conditions de votre déplacement à Guingamp, au cœur du dénouement de ce championnat ?

Dès le départ, on nous a consultés pour le moyen de transport mais ça a été un déplacement long, difficile. Les conditions météo étaient catastrophiques additionné avec la tension, la fatigue … On a toutes réagi différemment mais la force du groupe a pris le dessus pour outrepasser ces conditions.

21950780 354595558324475 612298822944312417 o

3 questions au président Espié

Vous êtes dans un championnat avec de grands clubs français comme l’OL, le PSG ou encore Montpellier. Comment lutter face à ces adversaires ?

On ne peut qu’opposer notre esprit de groupe et notre solidarité. Pour ce qui est de nos moyens financiers, on doit faire appels à tous nos partenaires locaux qui veulent bien vouloir soutenir le village gaulois que représente Albi dans ce grand championnat.
L’année prochaine, la D1 sera diffusée sur Canal +. Quelles seront les retombées pour votre club ?

Pour qu’il y ait des retombées, il faut qu’on soit toujours en D1. Si c’est le cas, nous espérons que des partenaires nous rejoindrons pour profiter de cette exposition médiatique nouvelle.

Vous n’êtes pas encore officiellement maintenu mais comment préparez-vous la saison prochaine ?

Aujourd’hui, on est encore dans l’expectative de savoir quelle sera notre place et on rentrera dans le vif du sujet quand le verdict sportif aurait été rendu.

 

L'ASPTT Albi, club évoluant en D1 Féminine, se bat depuis 4 saisons pour garder sa place au sein de l'élite du football féminin français.
Pour cette fin de saison 2017-2018, nous avons décidé de vous faire découvrir les coulisses et les conditions de ses filles qui allient sport de haut niveau et activités professionnelles ou scolaires.
 
#ObjectifMaintien démarre lors de la 20ème journée de D1 Féminine. A 3 journées du terme de la saison, Albi est à la 10ème place et se bat pour son maintien.
 
Un long déplacement en Bretagne les attend pour affronter l'En Avant Guingamp.
Découvrez l'avant-match, le match et l'après match de ses valeureuses et admirables Albigeoises et de leur staff.

Pour cette 20ème journée de D1 Féminine, les Albigeoises rencontrent l’EA Guingamp, ce dimanche à 14 heures au stade Fred Aubert de Saint-Brieuc.

Les joueuses de l’ASPTT Albi entament leur dernier mois de compétition. 3 rencontres lors des 3 prochains week-ends qui scelleront le destin des Jaunes et Rouges. Un destin plus qu’incertain puisque leur maintien n’est toujours pas assuré. Le triptyque Albigeois démarre donc dès ce dimanche avec un déplacement à Guingamp.

Après un point glané face au voisin ruthénois et trois semaines de préparation durant lesquelles elles se sont mesurées à l’Association sportive des Pompiers d’Albi (Victoire 2-1) et aux U17 de l’US Albi (2-2), elles s’apprêtent donc à livrer un véritable combat en terre bretonne.
Mauvaise nouvelle côté Albigeois puisqu’Albi devra compter sans Patricia Martinez et Laurie Saulnier. Alors que les entraîneurs de l’ASPTT ne comptent que peu d’éléments offensifs dans leur effectif, ils devront faire sans ces deux éléments expérimentés comme le commente Patrice Garrigues, un des deux entraîneurs de du club albigeois : « C’est vrai que cela a été notre principale difficulté cette saison surtout sur le plan quantitatif. C’est inquiétant mais on a quand même des solutions pour ce match et on pourra compter sur nos trois éléments forts. »

Du côté guingampais, l’annonce a été faîte de la non-reconduction de son entraîneur Sarah M’barek, à la tête de l’équipe première de l’EA Guingamp depuis Mai 2013. Une saison mouvementée dans les Côtes d’Armor puisque le club avait dû faire face à une grève de leurs joueuses, courant Février alors que la sélectionneuse de l’Equipe de France venait visiter leurs installations et observer leur entraînement. Au niveau de son effectif, les Guingampaises pourront compter sur leur quatuor offensif : Robert (Internationale A), Le Garrec (Internationale A), Fleury (Internationale U19) et surtout Désiré Oparanozie, la puissante attaquante nigériane (6 buts cette saison, 38 buts en 76 matchs de D1). Cette équipe reste sur victoire arrachée face au Lille OSC qui leur assure quasiment leur maintien en D1 puisqu’elle pointe à la 8ème place mais seulement 2 points d’avance sur Albi.

dynamique aspttalbi

Historiquement, Guingamp a toujours bien réussit à Albi comme s’en souvient Patrice Garrigues : « On est resté sur une note positive au match Aller. On a livré notre meilleure prestation de la saison mais il va falloir être vigilant, ne pas s’endormir et ne pas partir la fleur au fusil. On est loin d’être sauvé, je pense qu’il nous faut encore une victoire pour se rassurer. » Il est vrai qu'Albi avait démarré sa rencontre sur les chapeaux de roues, acculant son adversaire mais ne menant que d'un seul but à la pause. Mme Vandertischel oubliant de valider le but de Kim Cazeau pourtant rentrer d'un mètre et de siffler une main de Tcheno, dans la surface ...  On se souvient également que l’an passé, Albi était allé chercher 3 points cruciaux pour leur maintien pouvant compter sur une Pilar Khoury de gala. En espérant qu’il en soit de même pour ce déplacement.

historique2 eaguingamp asptalbi

Albi démarrera sa rencontre sans connaître les résultats de ses principaux rivaux dans la course au maintien.  Le Rodez AF (11ème, premier relégable avec 16 points) accueille le FC Fleury (9ème, 17 points) à 15 heures et l’OM (12ème, 12 points) se déplace à Lyon, le leader incontesté, à 16h30. Néanmoins, les ambitions sont claires : «  On a besoin de points et on a dans l’idée de faire quelque chose de décisif » annonce l’entraîneur Albigeois.

programme aspttalbi

Crédit Photo : Mica GB M PhootoRafettes

Effectif de 10 joueurs sur 12 présents, 2 ayant prêté main forte à l'équipe 1. Taya des U9 se joint à nous, et a toute sa place dans l'équipe...
2 matchs de prévus, temps idéal, équipes fairplay et dans un bon état d'esprit, que du bonheur !
 
1er match contre Entente 98:
 
Match equilibré, de très bonnes actions individuelles et collectives en 1ere période, mais pas de but face à une équipe quand même physiquement un peu au-dessus.
Changement de formation pour la 2eme période, passage en 2-3-2. Grosse prise de risque car jamais travaillé, mais essentielle pour se montrer plus agressif et jouer un max chez l'adversaire.. Fragile les premières minutes, mais efficace par la suite. Les enfants se trouvent, s'écartent grâce à des milieux (Taya, Ryda, Rafael) et nous font espérer de bonnes actions.
Score final 0-0, mais très positif car quelques temps de cela, nous aurions perdu un tel match. 

2eme match contre Graulhet :
 
Plus rassuré après une courte explication du 2-3-2, les enfants sont combatifs, se font plaisir et nous offrent des actions prometteuses pour la suite. Une défense qui monte quand nous attaquons et qui prend de bonnes décisions dans les contre attaques, des milieux qui courent beaucoup pour presser l'adversaire et des attaquants efficaces nous permettent de marquer 2 beaux buts (Imrane et Hakim)
L'euphorie collective causée par l'avantage du score et la possession du ballon nous donne de l'assurance et les enfants se permettent gri-gri, 1-2, actions magnifiques qui ne se concrétisent pas mais que d'émotions (barre transversale d'Hakim, le public exulte!!)
Contre coup de l'euphorie, contre-attaque et nous prenons un but, qu'ils n'ont pas volé..
Nous ne baissons pas les bras et au contraire, accélérons encore un peu pour marquer un dernier but (Imrane) des suites d'une montée de balle avec de très forts moments (1-2, renversement du coté par une transversale, persée de la défense en dribble).
Score final 3-1, les enfants sont heureux, et nous aussi !
 
Cette journée s'est donc très bien passée, tant par l'ambiance, l'accueil, le fair play général, et aussi le score, que par les progrès que nos enfants ont fait. Nous nous sentons à notre place dans cette division, qui nous permet un avenir positif et serein de progression.

Ce week end c'est à Canet en Roussilon qu'il fallait être : Finales régionale du festival U13 Pitch sur une pelouse d'une qualité exceptionnelle et soleil (dans l'ensemble...).
Nous avions pour présenter l'ASPTT : Mia, Chloé, Coralie, Clémence, Juliette, Alizée, Maelyss, Lou, Isaure, Lola et Imen.
Lila, blessée au genou n'a malheusement pu participer. Défis de conduite de balle et de jonglerie en mouvement, quizz sur les règles du jeu et les règles de vie, le tout constituaient 50% du classement final. Dans les rencontres, les filles ont disputé 5 matchs. Elles en ont remporté 3 (Naurouze Labastide, Toulouse Athlétic club et Montauban) et se sont inclinées 2 fois. D'abord contre le Toulouse FC, puis contre Montpellier HSC (vainqueur du Festival) dans les derniers instants du match.
Elles terminent 3ème au classement général, sur 8 équipes, une très belle performance.
L'état d'esprit exceptionnel des joueuses du club est à féliciter, elles ont véhiculé les valeurs du club, montrant de grandes qualités dans la difficulté, se surpassant et allant au bout d'elles-mêmes. L'ensemble du club peut être fier d'elles. Nous sommes fières d'elles. Merci aux nombreux parents/supporters.

festifoot aspttalbi

Toutes les Actualités