Les Albigeoises peuvent sortir la tête haute

Score : Lyon 5 – 0 Albi
Score à la mi-temps : 1 – 0 
Buts : Hegerberg (2ème), Le Sommer (56ème), Kumagai (68ème), Abily (73ème) et  Mbock (89ème)
Spectateurs : 1500 spectateurs
Arbitres : Hélène Burban assistée de Benjamin Corre et Didier Jeanjean

Lyon : Bouhaddi ; Bronze, Renard ©, Mbock, Majri (Bacha 72ème); Van de Sanden (Cascarino 46ème), Kumagai, Hamraoui (Marozsan 53ème), Le Sommer ; Abily, Hegerberg
Non utilisées
 : Peyraud-Magnin, Buchanan

Albi : Lambert ; Schlepp (Stefanovic 81ème), Rouzies, Cazes, Mitchai © ; Leuko, Bayo, Pantelic, Saulnier (Closset 46ème), Roy-Petitclerc, Khoury (Mijatovic 65ème)
Non utilisées : Massibot, Benlazar
Avertissements : Cazes (55ème), Pantelic (69ème)

Après deux victoires consécutives, les Albigeoises se sont inclinées sur le score de 5 à 0 face à l’Olympique lyonnais. Pour les suiveurs peu assidus du football féminin, cela pourrait passer une correction. Au vu de la rencontre, c’est loin d’être décourageant.

C’était tout simplement la meilleure équipe du monde qu’affrontait l’ASPTT Albi. Au coup d’envoi, que des internationales sur le terrain côté lyonnais. Des françaises bien évidemment avec Le Sommer, Abily ou Renard mais aussi une anglaise, Lucy Bronze arrivée à l’intersaison de Manchester City ou Shanice Van de Sanden qui s’est révélée au grand jour cet été, lors de l’Euro qu’elle a remporté avec son pays, les Pays-Bas. La marche était trop haute pour les Albigeoises. Face à des championnes de France plus grandes, plus fortes, plus rapides et plus habiles techniquement, les Albigeoises savaient à quoi s’attendre. Et elles ont été loin d’être ridicule. Valeureuses et combatives, les joueuses de l’ASPTT Albi ont vendu chèrement leur peau. Pourtant, tout avait mal débuté. Dès la 2ème minute, Lyon ouvre le score. Sur un débordement d’Abily, cette dernière centre et trouve Hegerberg seule au second poteau qui n’a plus qu’à pousser le ballon au fond. On s’attend alors au pire dans la tribune du stade Rigaud (plus que pleine à cette occasion). Loin de là, c’est un premier acte plein de bravoure que livrent les Albigeoises. Vaillantes, présentes dans les duels, elles gênent considérablement les lyonnaises. De plus, lorsque les Albigeoises faillissent, elles peuvent compter sur leur gardienne, Gabrielle Lambert, auteure d’une belle prestation. Comme à la 12ème minute où elle sort d’une claquette magistrale, la tête d’Hegerberg alors à bout portant. Les Albigeoises tiennent ce score de 1-0 jusqu’à la mi-temps. C’est avec beaucoup d’ambition que revient Albi. On est d’ailleurs proche du hold-up avec Khoury qui élimine Renard et cherche Roy-Petitclerc mais il faut le retour in extremis de Bronze pour dégager le ballon. C’est sur coup de pieds arrêtés que les Albigeoises lâcheront. A la suite d’un coup franc excentré d’Abily, Le Sommer est oubliée par la défense et double la mise (0-2). Kumagai, sur pénalty, à la suite d’une faute de Manon Cazes, prend Lambert à contre-pied et inscrit le 3ème but (0-3). Abily, à la 73ème minute, après un corner de Marozsan reprend de volée le ballon écarté par Leuko (0-4). En toute fin de match, c’est Mbock qui ouvre son compteur en reprenant au second poteau le ballon déviée par Hegerberg (0-5).

Les Albigeoises peuvent donc ressortir la tête haute de cette défaite. Défaite qui a énormément de similitude avec celle de la saison 2015-2016 où elles étaient inclinées 0-4 suite à 4 buts sur coups de pieds arrêtés face à ce même adversaire. Les regards se tournent maintenant vers l’Aveyron et le déplacement à Rodez pour le compte de la 9ème journée de D1 Féminine. 

Patrice Garrigues (Entraineur de l’ASPTT Albi) : « Il y a un gros mécontentement sur l’entame de match. On avait axé notre préparation sur le 10 premières minutes avec comme consigne de ne surtout pas prendre de but. Pour autant, on a su rester à flot. On n’a pas baissé le bras et on sort qu’avec 0-1 à la mi-temps ce qui est plutôt positif. Tant qu’il y avait qu’un but d’écart, il pouvait y avoir des possibilités. En seconde mi-temps, la qualité de l’effectif lyonnais a pris le pas même si pour autant on ne s’est pas désunis. On a pris 4 buts sur coups de pieds arrêtés, donc on n’a pas été pris à revers défensivement. On dit depuis plusieurs semaines qu’on peut s’appuyer sur une bonne défense et ça s’est encore avéré ce soir. »

Théodore Genoux (Entraineur de l’ASPTT Albi) : « Je suis un peu déçu car je suis un gagneur et perdre 5 à 0 à domicile ça fait toujours mal. Je trouve qu’on fait une très bonne première mi-temps mis à part ce but qu’on prend très tôt, on fait 43 minutes de très bonne facture, on défend super bien, elles ne sont pas dangereuses. On a eu quelques situations offensives face à un adversaire de cette qualité-là donc c’était intéressant. A la mi-temps, j’y croyais. C’est ce que j’ai dit aux filles : Pourquoi pas nous ? Lyon n’était pas très en forme. Le second but a atténué tous nos espoirs. On a plus souffert en 2ème mi-temps, elles nous ont bien fatiguées mais on fait un bon match défensif et ce 5-0, je le trouve hyper sévère pour mes filles.

Aivi Mitchai (Capitaine de l’ASPTT Albi) : « On est déçues. On fait une bonne première mi-temps, on est solidaires ce qui nous permet de rentrer au vestiaire en y croyant. En 2ème mi-temps, ça a été plus compliqué. On a des erreurs qui s’additionnent de notre côté en 2ème mi-temps et ce qui fait la différence entre les grandes équipes et les équipes comme Albi. On a été en difficultés sur les coups de pieds arrêtés puisque sur les 5 buts, on en prend 4 sur ces actions de jeu. Il va falloir encore et encore travailler dessus.

Toutes les comptes rendu