Cruelle défaite

Score : Albi 0 - 1 Bordeaux
Score à la mi-temps : Albi 0 - 0 Bordeaux
But : Gathrat (93ème)
Arbitres : Mme Florence Guillemin assistée de Pierre Canil et Bernard Laybats
Spectateurs : 300 spectateurs

Albi : Lambert - Stefanovic, Cazes, Rouzies, Belkhiter - Mitchai © - Mijatovic (Saulnier 63ème), Roy-Petitclerc, Pantelic (Benlazar 51ème), Khoury (Martinez  75ème) - Cazeau
Non utilisées : Condon, Viollaz
Bordeaux : Nayler - Lardez, Sousa, Fahey, Chatelin - Istilliart ©, Barbance (Cambot 71ème), Karchouni (Gathrat 81ème)- Lavaud, Ali Nadjim (Bornes 92ème), Thomas
Non utilisées : Nadal, Thibaud
Avertissements : Karchouni (24ème) pour Bordeaux ; Cazes (43ème), Mijatovic (50ème)

Les Albigeoises se sont inclinées face aux Bordelaises sur le score de 1 but à 0. Juliane Gathrat est venue crucifier Albi à la 93ème sur un ballon dans le dos de la défense de Cambot. Elle loba Lambert avec son plat du pied.

Une défaite difficile à digérer pour Albi qui a pourtant livré une partie pleine d’envie de d’abnégation. Rien ne peut être reproché à ses filles tant l’état d’esprit et la combativité ont été exemplaire tout au long de la rencontre.

Vaillantes, comme à leur habitude, les Albigeoises ont craqué dans les ultimes secondes du temps additionnel, pourtant le partage des points aurait été logique au vu de la rencontre.

Sur un terrain gras et difficile en raison des intempéries de la semaine, le duo Garrigues - Genoux décida de titulariser Khoury sur le côté gauche de l’attaque ainsi que Pantelic et Roy-Petitclerc au milieu du terrain.

En début de match, les attaques bordelaises sont nombreuses, notamment sur le côté droit où le duo Lardez - Lavaud pose des problèmes à l’arrière garde menée par Lambert. Néanmoins, la portière canadienne n’a aucune parade à réaliser durant le premier acte. Albi passe quand même prêt de la correctionnelle à la 10ème minute. Sur un déboulé de Thomas, côté gauche, elle centre devant la cage albigeoise mais Lavaud ne peut reprendre le ballon. Cette situation a l’avantage de réveiller les Albigeoises. A la 12ème minute, sur un coup franc lointain, Rouzies met le ballon devant le but bordelais mais Cazes est également trop courte pour reprendre le ballon. Le premier tournant du match arrive à la 15ème minute. Sur un nouveau coup franc lointain de Rouzies, la défense bordelaise n’a d’autres solutions que de dégager le ballon de la main, telle une volleyeuse. Malheureusement, l’arbitre n’a une nouvelle fois, pas vu le geste … Néanmoins, ne nous cachons pas derrière ce fait de jeu pour expliquer la défaite albigeoise.

main fahey aspttalbi

Le premier acte pourrait se résumer à une lutte féroce en milieu de terrain régulait par les approximations techniques dû à l’état de la pelouse. De ce fait, aucune des deux gardiennes n’a à s’employer durant ce premier acte.

Au retour des vestiaires, la physionomie du match est la même, un combat âpre au  milieu du terrain. Néanmoins, un frisson parcourt le stade Rigaud, quand Barbance dévie dans le but une frappe de Thomas à la 61ème minute. Mais l’assistant, vigilant sur le coup, lève à juste titre son drapeau.  En panne offensivement, Albi n’a qu’une demi-occasion à la 62ème minute par l’intermédiaire de Cazeau mais cette dernière ne trouve pas le cadre. Saulnier, sur son premier ballon, quelques instants plus tard hérite du cuir à l’entrée de la surface mais sa reprise s’envole. Le temps fort Albigeois est passé. A la 90ème, les spectateurs présents pensent que Lambert permettra à Albi de remporter ce précieux point. Istilliart, qui trainait au second poteau arme sa frappe mais la portière albigeoise est présente pour repousser l’offensive bordelaise. Malheureusement, 2 minutes plus tard Albi craquera.

Une défaite difficile à accepter pour Albi, qui aurait pu passer 6ème au classement. Maintenant, nous savons qu’il faudra qu’elles se battent jusqu’à la fin pour espérer rester en D1 Féminine.

Patrice Garrigue & Théodore Genoux (entraîneurs de l’ASPTT Albi) : « C’est une énorme déception. Nous pensons que le match nul aurait été logique. Il va falloir gérer le maux psychologiques des filles cette semaine car le scénario est difficilement acceptable. Notre prestation défensive est quasiment irréprochable mais on va devoir réellement travailler offensivement car on n’a pas réussi à se créer de véritables situations. Il faut rebondir dès la semaine prochaine contre le PSG. »

Crédit photo : Mica GB M PhootoRafettes & Vincent Céré

Toutes les comptes rendu